Wickmayer en pensant à l’US, Bemelmans proche de l’exploit

4
1052
US John Isner (ATP 10), the referee and Belgian Ruben Bemelmans (ATP 104) pictured at the start of a tennis match in the second round of the gentlemen's singles of the 2018 Wimbledon grand slam tennis tournament at the All England Tennis Club, in south-west London, Britain, Wednesday 04 July 2018. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Belle journée que celle de mercredi, légèrement gâchée par la pluie

Sacrée Yanina Wickmayer qui, l’air de rien, est au troisième tour de Wimbledon grâce à son succès face à Andrea Petkovic. Un troisième tour tout à fait jouable puisque la Belge rencontrera Donna Vekiv, 54e mondiale qui a tout de même battu Sloane Stephens au premier tour.

Cela étant dit, Yanina est virtuellement 91e mondiale, ce qui devrait lui assurer une place dans le tableau final de l’US Open. Cette joueuse est décidément bien particulière et je ne peux que me réjouir de la voir à nouveau aligner quelques succès. Nul doute que les « quelques trucs » que Steve Darcis a changé ont eu un impact sur le jeu de Yanina mais il ne faut pas non plus aller trop vite dans l’analyse: la carrière de Yanina est faite de hauts et de bas et il faudra attendre pour savoir si Steve arrive à la stabiliser. D’autant que Darcis n’est pas encore coach à temps plein. Ainsi, il a quitté Londres ce mercredi et on ne sait pas encore s’il reviendra à Wimbledon vendredi.

Ruben Bemelmans a quant à lui frôlé un exploit qui est toujours à portée de raquette. Après avoir perdu les deux premiers sets face à John Isner, le Belge a égalisé aux sets en gagnant les troisième et quatrième au tie-break! Deux succès au tie-break face à l’un des meilleurs serveurs du circuit!

Dans l’ultime manche, Ruben mène 4-3 mais Isner est au service et mène 30-0.

Tout est encore possible mais il est important de noter que Ruben n’a pas encore eu une seule balle de break dans ce match… Et, à Wimbledon, il n’y a pas de tie-break dans le dernier set….

Trois autres Belges seront sur les courts ce jeudi.

ELISE MERTENS – SACHIA VICKERY

Sachia Vickery, c’est cette joueuse qui avait abandonné face à Elise Mertens au deuxième tour du tournoi de Hobart en 2017 avec la suite que l’on connaît.

A priori, Elise n’aura pas à attendre un tel fait de match pour prendre la mesure de l’Américaine.

KIRSTEN FLIPKENS – JELENA OSTAPENKO

Douzième mondiale, Ostapenko n’a joué qu’un tournoi sur gazon avant Wimbledon. Elle s’est en effet hissée en quart de finale à Eastbourne. Reste que, malgré son meilleur classement, elle pourrait tomber face à une Flipkens au sommet de son art herbivore.

Comme Wickmayer, cette alerte trentenaire poursuit une carrière assez remarquable.

ALISON VAN UYTVANCK – GARBINE MUGURUZA

L’Espagnole est la tenante du titre et a été en demi-finale à Roland Garros. Elle n’a joué que trois matches sur gazon cette saison (2 à Birmingham et 1 à Wimbledon) mais elle partira favorite face à une Alison Van Uytvanck qui aurait cependant tort de ne pas croire en ses chances.

Toujours sur gazon, mais au tournoi juniors de Roehampton, on notera le très beau parcours d’Arnaud Bovy qui est en demi-finale après avoir battu les 4e, 22e et 25e mondiaux. Il rencontre aujourd’hui Jack Draper, 53e).

 

4 COMMENTS

  1. Bonjour Patrick,
    Il y a une petite erreur dans l’article, c’est contre Petkovic que Yanina a pu se hisser en QF. 😉

    Pour Ruben je pense que cela va être difficile car Isner c’est quand même du solide au service et Ruben devra effectivement prendre au moins 4 points sur son jeu de service ce qui est plus compliqué que de faire 1 ou 2 mini breaks dans un tie break mais on est bien évidememnt de tout coeur avec lui!

LEAVE A REPLY