US Open: vers quelle équipe contre le Brésil?

2
492
06/03/2016 - LIEGE- Davis Cup Belgium vs Croatia - MATCH5 - Kimmer COPPEJANS vs Borna CORIC ©Philippe Buissin/ IMAGELLAN

Sur 10 joueurs belges aux qualifs, 7 sont au deuxième tour. C’est une bonne nouvelle mais pas spécialement pour le capitaine de Coupe Davis.

Un bilan de 7 sur 10, en soi, ce n’est pas mal du tout.

Mais si on peut se réjouir de ces 7 succès, les 3 défaites sont plutôt ennuyantes, surtout pour le capitaine de Coupe Davis. Johan Van Herck qui est à New York et qui a donc enregistré les défaites des numéros 3, 4 et 5 belges, à savoir Arthur De Greef, Kimmer Coppejans et Ruben Bemelmans. Le capitaine qui doit fournir la sélection pour le match de barrage Belgique – Brésil dans quelques jours et qui espérait pouvoir juger sur pièce les principaux candidats aux deux places disponibles, puisque David Goffin et Steve Darcis sont incontournables (en espérant évidemment qu’aucune blessure ou autre événement ne viennent contrarier leurs plans).

Qui donc pour épauler David et Steve? Lors de la conférence de presse, Van Herck a avancé que les 11 premiers Belges étaient sélectionnables mais je pense sincèrement que si c’est techniquement le cas, Johan hésite surtout entre Bemelmans, Coppejans, De Greef et De Loore. Yannick Reuter réalise une belle saison mais il devrait réussir un US Open extraordinaire pour rejoindre l’équipe. Clément Geens est encore un peu jeune malgré ses excellents résultats.

Qui donc? Je pense que Kimmer sera dans l’équipe, malgré ses résultats en dents de scie. Par contre, je crois que Ruben n’a plus réellement sa place dans la formation. Ses résultats sont loin d’être brillants et, surtout, son attitude lors du dernier match n’a pas fait que des heureux. Qui plus est, il est toujours risqué de le faire monter sur un match à enjeu tant on le sait fébrile.

Restent donc Arthur De Greef et Joris De Loore. Arthur est mieux classé que Joris mais, sur dur, la différence est sans doute un peu moins flagrante.

Le double? Van Herck a été clair: il ne compte pas miser pour le moment sur Vliegen et Gille (qui restent sur deux finales en Challenger) et on peut le comprendre, ces deux joueurs n’ayant pas (encore?) l’expérience du grand circuit. Qui plus est, la paire brésilienne est si forte que bloquer deux places pour des joueurs de double serait risqué.

Si Goffin est là, il doit jouer les trois matches, avec Darcis en double si ce dernier se sent prêt à jouer trois matches. Toutes les autres combinaisons sont aussi possibles en sachant que la clé ne sera pas dans le double cette fois-ci.

J’ajoute aussi le fait que Van Herck a demandé à tous les joueurs sélectionnables de continuer à jouer sur dur après l’US Open. Il semblerait pourtant qu’Arthur De Greef – qui a misé sa saison sur terre – est inscrit au Challenger de Como qui se joue la semaine prochaine sur… terre. Ce qui pourrait être une manière polie de dire à Van Herck que la sélection n’est pas souhaitable.

Allez, je me lance, sauf exploits à l’US Open, je mise sur Goffin, Darcis, Coppejans, De Loore.

Un mot encore, pour dire que David Goffin est logiquement 12e tête de série et que Kirsten Flipkens est ce que l’on appelle une réelle lucky loser. Battue au deuxième tour des qualifs à New Haven, elle a été repêchée suite aux 7 forfaits dans le tableau et, là, elle a battu Bencic et Garcia pour se hisser en quarts où elle jouera contre Radwanska.

Rapide présentation des 7 matches de ce jour.

Ysaline Bonaventure – Ana Bogdan

117e mondiale et 11e tête de série, la Roumaine est en bonne forme. Elle vient d’atteindre les demis à Florianopolis (sur terre) et s’était qualifiée à Stanford. Gros morceau pour Ysaline qui restait sur quatre défaites de rang avant l’US. Il y a moyen mais la Belge ne sera pas favorite.

Yannick Reuter – Thomas Fabiano

Tête de série également pour Yannick qui jouera donc ce jeudi son deuxième match en Grand Chelem. Il tombe sur l’Italien, 112e mondial, qui préfère la terre battue mais partira favori.

Joris De Loore – Ryan Harrison

Et une autre tête de série, la onzième, pour Joris De Loore. Ryan Harrison est 118e mondial et s’est qualifié à Toronto où il a pris la mesure de John Isner avant de pousser Berdych aux trois sets. Ce sera très compliqué.

An-Sophie Mestach – Jessica Pegula

Tête de série, encore et toujours, pour An-Sophie Mestach. L’Américaine Pegula est 139e mondiale mais a perdu récemment contre An-Sophie début août à Granby. Méfiance tout de même car Pegula est capable de tout, comme elle l’a démontré à Washington où elle a été en demi en battant entre autres Stosur et Wozniak.

Elise Mertens – Sesil Karantcheva

Match tout à fait à la portée d’Elise qui rencontre la Kazakh Karatantcheva, 220e mondiale qui n’a rien réussi de mémorable ces derniers temps. Elise partira favorite.

Steve Darcis – Duck Hee Lee

191e mondial, le Coréen a été en demi du 125.000 de Chengdu en début août mais cela ne devrait pas perturber outre mesure Steve Darcis qui sera favori.

Alison Van Uytvanck – Lucie Hradecka

174e mondiale, Lucie Hradecka a déjà joué deux fois contre Alison. Les deux fois en 2015 avec un bilan de 1 partout. Match très ouvert.

 

2 COMMENTS

  1. A noter que Duckhee Lee, l’adversaire de Steve Darcis, a une particularité à ma connaissance unique dans le tennis professionnel : celle d’être sourd. Ca ne l’a pas empêché d’être top 200 à 18 ans soit un des mieux classés à l’ATP dans sa catégorie d’âge. Steve sera bien sûr le grand favori de ce match mais ce ne sera sans doute plus le cas s’ils doivent s’affronter dans un an ou deux vu la progression du Coréen.
    Je ne sais pas si son handicap ne a pas constituer une limite par rapport au top niveau mais ce qu’il a déjà accompli mérite un grand coup de chapeau.

  2. Patrick, tout à fait à d’accord avec votre analyse. Arthur est plus à l’aise sur terre et a peut-être raison de vouloir se concentrer sur cette surface pour encore essayer d’améliorer son ranking d’ici la fin de l’année.
    Joris mérite une première sélection car il a bien progressé au classement et en plus se débrouille bien sur surface rapide.
    Kimmer n’est quand même pas encore en confiance malgré le fait qu’il ait gagné un challenger il y a quelques semaines.
    .

LEAVE A REPLY