Un point, c’est tout

10
861
epa05921588 David Goffin of Belgium leaves the court after losing against Rafael Nadal of Spain after his semi final match at the Monte-Carlo Rolex Masters tournament in Roquebrune Cap Martin, France, 22 April 2017. EPA/SEBASTIEN NOGIER

Oui, cela aurait dû être 4-2. Oui, l’arbitre s’est trompé. Oui, il s’agissait d’un point important. Mais…

Evidemment que, comme tout le monde, j’ai été sidéré par l’erreur d’arbitrage commise sur la balle de 4-2 au premier set entre Goffin et Nadal.

Bien entendu que ce point était important mais il faut tout de même raison garder: ce n’était pas une balle de match et on était qu’au tout début de cette demi-finale.

Ce que je lis et ce que j’entends depuis cette erreur me sidère , d’autant que les plus virulents sont ceux qui, quand David ne gagne pas un match, se montrent aussi peu équilibrés dans leurs propos.

Donc, moi, je n’ai pas peur de dire que si ce point était important, il n’a pas changé réellement la fin de cette rencontre. David avait remarquablement entamé le match mais, dès le 3-1, j’écrivais dans mon direct que Nadal était en train de prendre les commandes. Il frappait de plus en plus fort et était en passe de prendre David à la gorge.

S’il fallait gagner ce jeu de 4-2, c’était pour retarder l’échéance car il semblait évident que Nadal allait revenir. Si pas tout de suite dans le premier set, du moins dans les échanges et plus tard dans le match.

Comprenez bien: on ne peut pas refaire un match et il est impossible de savoir si Nadal aurait été troublé à 4-2 mais, très très franchement, sur terre battue, dans SON tournoi, il n’aurait pas baissé la garde juste parce qu’il était mené 4-2 par son adversaire.

Beaucoup disent que ce point était capital. Il l’était dans le sens où l’échéance n’a pas été reportée et où il a mis fin à la bagarre mais il n’était pas décisif. Pas pour Nadal du moins.

Non, je le redis avec force: même à 4-2, David n’était pas le favori de ce match qui tournait.

Mais oui, je suis frustré car la bagarre aurait pu être beaucoup plus belle.

Cette frustration ne peut cependant pas faire dire n’importe quoi: non, l’arbitre n’est pas payé pour faire gagner Rafaël Nadal, non, l’arbitre n’a pas favorisé volontairement Nadal. Non, Nadal n’avait pas à dire que sa balle était out. Oui, l’arbitre a commis une grosse erreur mais cela arrive, c’est humain.

La vraie bêtise, au niveau de l’ATP, c’est de ne pas vouloir recourir à la vidéo parce qu’il y a des traces sur terre.  Cela oui, c’est stupide mais c’est comme cela.

Alors, oui, encore une fois, ce point est frustrant mais il ne faut pas non plus en faire toute une histoire. Nadal a gagné 9 fois Monte Carlo, il va sans doute gagner une dixième fois cet après-midi.

Goffin a réussi un tournoi magnifique et je ne retiendrai que cela de cet ATP 1000.

Et David doit aussi tirer profit de cette erreur d’arbitrage. Il faut qu’il soit capable, la prochaine fois, de passer outre.

De passer au point suivant.

C’est facile à dire, mais c’est indispensable.

Un point, c’est un point.

Un point c’est tout.

NB: à noter tout de même aussi et surtout la remarquable victoire d’Elise Mertens face à Anastasia Pavlyuchenkova en Fed Cup. Belgique – Russie, c’est un – un.

10 COMMENTS

  1. Belle analyse, merci. Avec un (gros) bémol en ce qui me concerne, et en accord total avec Max : mais OUI, Nadal aurait dû reconnaître ce qu’il savait pertinemment, c-à-d que sa balle était out. Cette attitude ne fait malheureusement que confirmer ce que nous savions déjà, à savoir que son niveau de fair-play est très largement inférieur à celui de son immense talent. Dommage…

    • Je ne suis pas du tout d’accord. Une erreur d’arbitrage qui se passe dans la partie de son adversaire? Ca n’arrive jamais. D’ailleurs je suis certain qu’il ne savait pas. Il se doutait sans doute qu’elle devait être longue mais de là à être certain que la balle est out. On voit régulièrement des gestes de fair-play de joueurs corrigeant en faveur de l’adversaire (rappelez vous Wilander en demi finale à RG), mais toujours dans sa partie de terrain. Je n’ai jamais vu ca dans la partie adverse. Nadal n’a à mes yeux strictement rien à se reprocher.

    • Tout à fait d’accord avec toi! Dommage mais ce n’est pas nouveau concernant Nadal. Simple manque de classe…

  2. Je suis d’accord avec tout ce que tu écris Patrick, en particulier sur l’exaggération que l’on donne à ce point. Nadal l’a dit diplomatiquement d’ailleurs. Je suis en désaccord sur un point. Une telle erreur est impardonnable, même sans Haw-Eye, pour 2 raisons. 1. Quand on overrule, il faut être certain de son coup. Sinon on s’abstient. Ici quelle mouche l’a piqué? . Pas de souci à ce qu’il descende s’il a un doute. Mais de là à « inventer une marque » … . Il pouvait tout simplement remonter sur sa chaise et confirmer la décision de son juge de ligne. Bref, faire preuve d’humilité. 2. Il est coutumier du fait. Voir ce qu’il a fait avec Troicki à Rome. La balle touche, on voit la trace à la caméra, et il invente un espace. Il n’accepte pas son erreur. C’est ca qui a perturbé David. Mais une fois de plus je pense que ca n’a pas eu l’importance que beaucoup de supporters lui accordent.

    • L’arbitre aurait pu demander à son juge de ligne de lui indiquer la trace, il ne l’a pas fait.
      Vive le hawk eye!

      • Oui, on n’ose pas se mettre à la place du juge de ligne qui, lui, sait très bien que la balle est longue et qui se voit déjuger à tort par l’arbitre. Franchement, c’est un job ingrat. Si tu fais bien, tout le monde trouve ça normal. Si tu te trompes, toutes les caméras sont sur toi et tu es une sous-m… et donc, même quand tu as raison, sur terre, tu n’es pas certain d’être respecté. Je ne voudrais pas faire ce job.

  3. Encore un débriefing juste et pertinent
    Merci Patrick
    Oui ce n était qu’anticiper la suite de la partie qui devait être un match pour Nadal.
    J aimerais dire à David d en profiter pour renforcer encore davantage son mental et pouvoir passer outre Une erreur aussi stupide que celle-là
    Belle semaine, superbe match contre Djoko
    Bravo David, il n y a pas d’échec mais que des apprentissages.

  4. Désolé mais Nadal n’a pas été fairplay sur ce coup-là. A ce niveau, un joueur qui envoie une balle 10 cm dehors sait pertinemment bien que celle-ci est faute. Son image serait sortie grandie s’il avait rendu le point à David. A sa place, je ne serais pas fier!

LEAVE A REPLY