Semaine après semaine, jour après jour…

0
1756
ATTENTION EDITORS - HAND OUT - EDITORIAL USE ONLY - NO SALES - NO MARKETING - Belgian Zizou Bergs celebrates after winning the game between Belgian Zizou Bergs and Spanish Albert Ramos-Vinolas, in the first round of the men's singles competition at the European Open Tennis ATP tournament, in Antwerp, Tuesday 20 October 2020. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Au lendemain de l’Australian Open, j’écrivais que, pour connaître la valeur réelle d’un tennis national, il ne fallait pas se concentrer uniquement sur les tournois principaux – ceux dont les médias parlent- mais qu’il fallait aussi scruter les résultats en Challengers et dans les compétitions ITF.

Je faisais aussi référence au fait qu’en tennis, un jour n’était pas l’autre et qu’il fallait prendre du recul avant de commenter un résultat.

Cette semaine-là, Arnaud Bovy avait battu Zizou Bergs, ce qui ne signifiait pas qu’Arnaud était plus fort dans l’absolu que Zizou mais bien que, ce jour-là, il s’était montré plus fort.

La nuance est importante car, comme je dis souvent, tous les joueurs du Top 500, voire même du Top 1000, disposent d’armes qui peuvent leur permettre, dans un bon jour, de battre des joueurs bien mieux classés qu’eux-mêmes.

J’ajoutais que l’intérêt n’était d’ailleurs pas de savoir qui était le meilleur entre les deux jeunes Belges car ils vont forcément mener leur carrière à leur ryhme. Un jour, ce sera Zizou qui gagnera, un autre ce sera Arnaud.

La semaine dernière, c’est donc Zizou Bergs qui a connu une superbe semaine.

A St Pétersbourg, il a aligné pas moins de 7 succès pour remporter son tout premier Challenger. Ce qui lui vaut d’atteindre ce lundi la 328e position mondiale, ce qui est son meilleur classement.

Zizou reste cette semaine à St Pétersbourg où il rencontrera le Serbe Pedja Krstin au premier tour.

Une nouvelle semaine commence et rien ne dit qu’elle sera aussi euphorique que la précédente.

David Goffin est bien placé pour le savoir puisqu’après son superbe titre à Montpellier (je sais que certains ont le culot de dévaloriser la perf de David parce qu’il était deuxième tête. Je leur réponds qu’ils sont les premiers à le critiquer quand il est battu par moins bien classés que lui, dès lors…), il s’est incliné dès le deuxième tour de l’ATP 500 de Rotterdam.

Il est tombé sur un Jérémy Chardy qui a eu une fameuse audace dans le tie-break du premier set alignant deux ou trois grosses frappes sur la ligne. Je ne parlerai pas de chance mais bien d’une jolie réussite.

Cette semaine, David est à Doha où il rencontrera le dangereux Krajinovic qui n’a cependant plus joué depuis l’Australian Open.

Elise Mertens est quant à elle à Dubai où elle jouera contre la Française Fiona Ferro.

Toujours en dames, j’aimerais évoquer le beau parcours de Clara Vlasselaer qui continue à se battre dans les W15.

Elle disputait la semaine dernière son cinquième ITF de l’année et elle y a été en quarts de finale, non sans s’être extirpée des qualifs. Je garderai un oeil sur ses résultats.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY