Rio, c’est parti pour Wickmayer et Flipkens

1
506

Et voilà, Rio, c’est parti. Le tournoi olympique commence ce samedi avec Yanina Wickmayer et Kirsten Flipkens.

Avant de vous parler de Rio, un mot du Challenger de Liberec où deux Belges se rencontreront en demi-finales, De Greef et De Loore alors que Steve Darcis essayera de les rejoindre dans le dernier carré. Il mène 7-6 5-5 en quarts et terminera son match ce samedi. Germain Gigounon n’a malheureusement pas réussi à sortir vainqueur de son quart mais son tournoi est plus que réussi, lui qui était sorti des qualifications.

A Rio, David Goffin ne jouera que demain face à Sam Groth. Les deux joueuses belges du tableau sont par contre programmées ce jour.

Wickmayer – Strycova

21e mondiale, Barbora Strycova a déjà rencontré Yanina Wickmayer à trois reprises. Elle mène 2-1, ses deux victoires ayant été enregistrées en 2015, sur le dur du tournoi d’Anvers et celui de Luxembourg. La seule victoire de Yanina remonte à 2011, en Fed Cup. Finaliste à Birmingham (gazon), Barbora n’a pas beaucoup joué sur dur puisqu’elle n’a participé qu’au tournoi de Montréal où elle a battu Caroline Garcia avant de s’incliner contre Venus Williams (6-3 6-0).

Yanina est quant à elle 36e mondiale et vient d’alterner le très bon (victoire à Washington) et le moyen (défaite au premier tour à Montréal face à Kucova).

Mais c’est le propre de Yanina de pouvoir battre quasi tout le monde et d’être battue par quasi tout le monde. Match équilibré sans réelle favorite.

Flipkens – V. Williams

Il y aura par contre une réelle favorite dans ce match entre Venus Williams, 6e mondiale, et Kirsten Flipkens, 62e. Venus qui revient en grande forme, avec une demi-finale à Wimbledon et une finale à Stanford. Il s’agira de la quatrième confrontation entre les deux joueuses (2-1 pour Williams) et de la première depuis 2013.

Venus Williams est largement favorite.

 

1 COMMENT

  1. C’est énormément d’émotion, ce matin, pour Kirsten et nous tous amoureux du beau tennis. Elle a construit comme jamais et a su mettre de son côté le public qui scandait son nom.
    Il y a longtemps déjà que Kirsten, dans ses déclarations d’après-match, n’avait cessé de souligner que Wimbledon et les jeux étaient ses objectifs essentiels.
    Les soeurs Williams se souviendront toujours des joueuses belges qui ont souvent été le caillou dans leurs chaussures.
    Chapeau, chapeau. Merveilleux de cette émotion du travail bien fait. Comme Van Avermaet. Elle y a pensé. Superbe pour notre pays. Que du respect.

LEAVE A REPLY