Première analyse du tirage des Belges à Roland Garros

2
2094
epa06000924 David Goffin of Belgium in action against Sergiy Stakhovsky of Ukraine during their men?s single 2nd round match during the French Open tennis tournament at Roland Garros in Paris, France, 31 May 2017. EPA/TATYANA ZENKOVICH

Le tirage des tableaux finals (oui, finals) n’a pas été trop rude pour les Belges. En bonus, le règlement des lucky loser.

On commence par David Goffin qui, 8ème tête de série, n’est pas tombé dans la moitié de tableau de Rafaël Nadal, ce qui est déjà une bonne chose tant on sait que l’Espagnol semble intraitable sur terre, surtout en cinq sets.

David Goffin est en effet dans le bas du tableau, celui d’Alexander Zverev et de Grigor Dimitrov. Le tableau est ici.

Mais n’allons pas trop vite. Au premier tour, David sera opposé aux Néerlandais Robin Haase. 44ème mondial.

Haase a déjà rencontré Goffin à 5 reprises. Le Belge en est à 4-1, sa seule défaite remonte à Gstaad 2017 sur terre battue. Cette année, les deux hommes se sont rencontrés à Madrid, David s’était imposé 7-5 6-3.

En cas de victoire, David sera opposé au vainqueur d’Ivo Karlovic, 93e à 39 ans, et de la wild card française Corentin Moutet, 143e à 19 ans. Sur terre, David sera largement favori face à son deuxième adversaire potentiel.

Au troisième tour, ce pourrait être Gaël Monfils, toujours dangereux à Paris mais qui ne vit pas une saison très faste.

La suite potentielle: Kyrgios ou, plus vraisemblablement, Carreno Busta, 11e mondial.

En quart, s’il y arrive, la logique tennistique voudrait que David rencontre Grigor Dimitrov. Lequel aura cependant fort à faire avec, ente autres, un certain Novak Djokovic dans sa partie.

En demi, ce sera soit Dominic Thiem, soit Alexander Zverev. Soit Stan Wawrinka, soit……

Et en finale, Rafaël Nadal.

Je plaisante. Je donnerai mes étoiles plus tard.

Non, sérieusement, le tableau est plutôt un bon tableau, si tant est que l’on puisse avoir un bon tableau en Grand Chelem.

Seul Belge entré directement dans le main draw, David pourrait être rejoint dès demain par Ruben Bemelmans qui jouera son dernier tour des qualifs. Il entrera dans le tableau final s’il gagne mais a une bonne chance aussi d’y entrer s’il perd car il est l’un des mieux classés du dernier tour et qu’il y a plusieurs places de lucky loser (vor plus bas le règlement).

En dames, Ysaline Bonaventure est également au dernier tour des qualifs (elle a battu Zanevska au deuxième) et pourrait donc rejoindre ses quatre compatriotes dans le tableau final.

16e tête de série, Elise Mertens sera opposée à Varvara Lepchenko, 88e à 32 ans. En cas de succès probable, elle aura un match plus compliqué mais tout à fait jouable face à Dodin ou Watson.

La première tête potentielle est Daria Gavrilova, 24e à 24 ans, alors que ce sera sans doute Simona Halep qui l’attendrait en 8ème.

Alison Van Uytvanck jouera quant à elle son premier tour face à la wild card australienne Isabelle Wallace. En cas de succès logique, elle jouera sans doute contre Julia Goerges, 11e tête.

Entrée in extremis dans le tableau final, Yanina Wickmayer jouera contre Samantha Stosur avec un duel avec Pavlyuchenkova en point de mire.

Kirsten Flipkens est quant à elle programmée face à Tatjana Maria et pourrait rencontrer Daria Kasatkina au deuxième.

Bref, les Belges n’ont pas trop à se plaindre de ce tirage mais cela ne veut comme toujours rien dire.

A suivre: mes étoiles pour Roland Garros.

PS:

Roland Garros, la règle des lucky loser.
Comment désigne-t-on les lucky loser dans un Grand Chelem.
On prend les quatre meilleurs classés ayant perdu au dernier tour des qualifs. On tire au sort pour déterminer l’ordre d’entrée de ces quatre joueurs, ce qui veut dire que le meilleur classé n’est pas obligatoirement le premier de la liste, ceci pour éviter que ce meilleur classé, assuré d’entrer dans le main draw, ne « balance » son dernier match de qualifs.
Ah, mais, alors, comme il y a 4 places pour les lucky loser dans le tableau final de Roland, Ruben est certain d’en être même s’il perd ce vendredi? Ah ben non, hein, ce serait trop simple. Le règlement prévoit en effet que s’il y a plus de deux places pour les lucky loser, on ne prend plus les 4 mieux classés perdants du dernier tour mais bien le nombre de places + 2. Vous suivez? Donc, s’il y a 4 places dans le main draw, on va prendre les 6 mieux classés perdants du dernier tour des qualifs et les tirer au sort pour définir l’ordre d’entrée. Donc, si Ruben perd, il a 4 chances sur 6 d’être repêchés. 😉
Simple, non?

2 COMMENTS

  1. Bonjour Patrick, tu ne parles pas du double? Ça veut dire que gille et vliegen n’ont pas un classement suffisant pour accéder au tableau final?

LEAVE A REPLY