Ne pas sous-estimer Andrey Rublev

1
414
epa06180087 Andrey Rublev of Russia hits a return to Damir Dzumhur of Bosnia and Herzegovina on the sixth day of the US Open Tennis Championships at the USTA National Tennis Center in Flushing Meadows, New York, USA, 02 September 2017. The US Open runs through September 10. EPA-EFE/JUSTIN LANE

Le Russe est en pleine phase ascendante. L’an dernier, quand il a disputé l’Ethias Trophy, il n’était « que » 189è mondial, il est aujourd’hui 53.

On ne va pas se mentir: rencontrer Andrey Rublev, 53è mondial, en huitièmes de finale d’un Grand Chelem est plutôt une bonne chose car, à ce stade, ce sont généralement les têtes de série qui se mangent entre elles.

S’il est sans doute préférable de jouer contre Rublev que contre Dimitrov, il ne faut pas non plus se fier aux classements. Si Andrey est en deuxième semaine, c’est forcément parce qu’il a réussi trois excellents premiers tours.

Il a commencé par sortir facilement Aljaz Bedene avant de se défaire de … Grigor Dimitrov, en trois sets 7-5 7-6 6-3. Il a confirmé cette très belle performance en battant Damir Dzumhur en quatre manches.

Mais Rublev, à à peine 19 ans (il en aura 20 le 20 octobre prochain), n’a pas attendu New York pour faire parler de lui.

Il a commencé sa saison en sortant des qualifs de l’Australian avant d’être battu au deuxième tour par Andy Murray. Il a enchaîné avec une finale au Challenger de Rennes et une demi à celui de Quimper.

Il connaîtra une période moins faste pour rebondir en mars en allant en demi-finale du Challenger de Irving (où il était sorti des qualifs).

La première partie de la saison sur terre ne lui sera pas profitable mais il s’extirpera tout de même des qualifs avant d’être battu d’entrée par Schwartzmann.

Sur gazon, il ira en quarts à Halle (victoires face à Ramos-Vinolas et Youzhny) avant de sortir des qualifs à Wimbledon et de se hisser au dexuième tour.

Juste après Wimbledon, il gagnera son premier titre sur le grand circuit, à l’ATP 250 d’Umag, sur terre battue, où il prendra la mesure, entre autres, de Fabio Fognini.

Ses résultats d’avant US Open n’ont par contre pas été particulièrement probants même s’il a battu Steve Darcis au premier tour de Winston Salem où il s’est incliné ensuite face à Hyeon Chung.

Comme beaucoup de jeunes, il est difficilement contrôlable et ose parfois des coups que la maturité recommande de ne pas tenter 😉 Son coup droit est explosif et il peut faire le point avec cette arme d’un peu près n’importe où.

Mais il ne dispose évidemment pas d’une grande expérience et devra ce soir gérer un environnement particulier. Ce n’est en effet pas tous les jours qu’un joueur de 19 ans peut passer en quarts de finale.

A priori, David Goffin, qui n’a jamais rencontré Rublev, sera favori.

Je ferai un direct après le match qui précède, un double avec un certain… Steve Darcis 😉 Il sera plus ou moins 18h30.

Voir l’interview de Rublev à l’US Open. 

1 COMMENT

  1. En effet… un adversaire à ne pas sous-estimer et néanmoins pas un adversaire insurmontable pour David…. Un match comme on peut les aimer… ouvert et offrant une belle opportunité aux 2 joueurs.

    J’ai vu jouer Rublev à Halle jusqu’à son quart de finale très disputé contre son ami et compatriote Khachanov… Frêle stature mais tempérament de feu 🙂

    Curieuse pour le match!

LEAVE A REPLY