Mes étoiles pour Wimbledon

4
1264
Tennis - Wimbledon Preview - All England Lawn Tennis and Croquet Club, London, Britain - June 29, 2019 General view REUTERS/Tony O'Brien

Exercice toujours compliqué que celui des étoiles mais je tente malgré tout ma chance 😉

DAMES

*** Ashleigh Barty, Karolina Pliskova

La lauréate surprise de Roland Garros (qui était tout de même dans mes outsiders 🙂 a réussi une très jolie performance en remportant le tournoi de Birmingham où elle n’a pas perdu le moindre set. Quant à Karolina Pliskova, elle a été battue par sa jumelle au deuxième tour de Birmingham mais elle a remporté le tournoi d’Eastbourne. Elle peut aller au bout.

** Serena Williams

L’Américaine n’a certes pas beaucoup joué mais selon son entourage, elle ne ressent plus la moindre douleur. Avec son service et son expérience, elle peut gagner une nouvelle fois à Londres, sa plus grande difficulté résidera en sa gestion de la première semaine. Si elle va en deuxième, elle sera très très dangereuse.

*Kiki Bertens, Angelique Kerber, Petra Kvitova

La Néerlandaise a été en finale à Rosmalen et en demi à Eastbourne. Elle peut profiter de la situation actuelle du tennis féminin.

L’Allemande a retrouvé des couleurs sur le gazon de Majorque et d’Eastbourne.

Difficile de savoir où en est Petra Kvitova qui n’a plus joué depuis Rome mais je prends le risque.

Outsiders: Arina Sabalenka, Sofia Kenin, Caroline Wozniacki, Anastasia Sevastova

Coupeuses de tête (seules les joueuses classées au-delà de la 16e place mondiale peuvent avoir le titre de coupeuses) : Yulia Putintseva (qui ouvre face à la deuxième mondiale Naomi Osaka), Johanna Konta, Venus Williams et Cori Gauff (qui jouent l’une contre l’autre au premier tour), Elise Mertens,

MESSIEURS

*** Roger Federer, Novak Djokovic

Difficile de ne pas donner les trois étoiles à Roger Federer qui est le seul du top 4 à avoir joué après Roland Garros, il l’a fait de belle manière puisqu’il a gagné à Halle.

Novak Djokovic n’a pas disputé de tournoi sur gazon mais je le sens capable d’aller au bout.

**Rafaël Nadal

Avec son mental et sa volonté, il est capable de tout. Et certainement d’aller chercher un nouveau titre. Même si son tableau est loin d’être aisé.

Je ne vois pas d’autre joueur méritant une étoile.

Outsiders: Dominic Thiem (qui commence fort face à Querrey), Matteo Berrettini, Alexander Zverev, Kevin Anderson, John Isner (même s’il est très difficile de dire où en sont les deux derniers cités)

Coupeurs de tête: Félix Auger-Aliassime, Marin Cilic, Stan Wawrinka, Gilles Simon, Jordan Thompson, Taylor Fritz, Sam Querrey, Benoit Paire, David Goffin

4 COMMENTS

  1. J’imagine que tout le monde sur ce forum a eu vent des jérémiades de Nadal sur le règlement particulier de Wimbledon, qui accorde plus de poids aux résultats sur gazon et donc qui modifie l’ordre des têtes de série par rapport à celui du classement ATP. Je suis fan de tennis sur gazon, et pour moi, c’est insupportable de lire ça. Je m’explique.

    Nous parlons d’un règlement qui a toujours été d’application. Il y a une raison à cela: la saison sur gazon est beaucoup plus courte que les autres (elle dure un gros mois, contre 5 mois pour la terre battue et 8 mois pour le dur), de nombreux joueurs ne la jouent pas, y compris ceux du top 5 (nombre de matches joués par Nadal et Djoko cette année sur herbe: 0). Par ailleurs, de nombreux joueurs ont un classement ATP qui ne correspond pas du tout à leur niveau sur herbe, à commencer par les espagnols et les sud-américains qui sortent de la saison sur terre avec un classement sur-boosté, qui arrivent comme têtes de série et qui se prennent des taules au premier tour à Londres. Plus grave encore, à l’inverse, les spécialistes du gazon sont lourdement désavantagés par rapport aux autres au classement ATP. Demandez à Dustin Brown s’il aimerait plus jouer sur gazon… Est-ce qu’il se plaint, lui? De manière générale, se plaindre de son tirage quand on est aussi chanceux que lui, c’est obscène. Je rappelle que Nadal a remporté l’US Open 2017 sans affronter le moindre joueur du top 20, et ce n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres.

    Tout ça pour dire que j’en ai marre que l’on dise que Nadal est un modèle de fair-play. ça fait 20 ans que je regarde le tennis, et je suis totalement en désaccord avec cette image tronquée qu’il donne devant les caméras. Lorsqu’il mène, son attitude dominatrice est parfois franchement insultante pour l’adversaire, pour peu que ce dernier s’offusque de ses célébrations dignes d’un gamin de 12 ans. Lorsqu’il est mené, il peut bouder comme un enfant. Et ne parlons pas de ses rituels insupportables pour l’adversaire, et heureusement écourtés par des modifications récentes du règlement (soyons honnêtes: elles ont été mises en place uniquement pour lui et Djokovic).

    Je ne dis pas qu’il manque de fair-play, juste qu’il ne vaut pas mieux qu’un autre. Je sais que vous êtes fan de lui, Patrick, mais j’avais besoin de pousser cette petite gueulante.

    • Nadal est un modèle de fair-play comme Kyrgios et Tomic sont des modèles d’investissement dans leur carrière et de combativité sur le terrain. Non, là, je suis vraiment trop sévère avec Rafa. Car les deux Aussies, ça commence à relever de la psychiatrie ! Si Tomic ne perd pas son prize money pour manque de combativité, que l’on me pende haut et court !

      • Je suis d’accord sur le fond, mais je ne parlerais pas de psychiatrie, en tout cas pas dans le cas de Tomic. Il y a quelques années, j’ai vu une interview de lui que j’ai trouvé sidérante mais aussi passionnante parce quelle reflète indirectement la situation politico-économique actuelle. Il y explique qu’il a toujours détesté le tennis mais qu’il vient d’une famille pauvre et qu’il a vite vu la manne de pognon qu’il y a à se faire.

        Ma conclusion, c’est que ce n’est pas Tomic qui salit le tennis, mais bien le capitalisme. Un pur esprit capitaliste ne verra aucun inconvénient à exercer n’importe quelle activité, qu’elle lui plaise ou on, qu’elle ait du sens ou non, qu’elle soit morale ou non selon lui; pour peu que cette dernière soit lucrative. Jamais je ne pourrai trouver ça normal.

        J’ai l’impression que le spectateur lambda du 21e siècle attend des joueurs qu’ils soient sympas, souriants, motivés, qu’ils donnent leur maximum; tout en se fichant complètement de l’être humain qui se trouve derrière (comme n’importe quel employé du tertiaire aux USA). Il y quelque chose de profondément malsain dans tout cela.

        Bien sûr, ce n’est que mon avis personnel d’anarchiste romantique…

  2. En début de saison, j’étais certain qu’un joueur de la nouvelle vague remporterait un tournoi du GC dès cette année 2019 (Kachanov et Zverev s’étaient imposés en fin de saison dernière à Paris et au Masters et j’y voyais un signe d’une passation de pouvoir relativement imminente) mais j’en suis beaucoup moins sûr aujourd’hui. Je ne vois pas non plus qui, en dehors du Big Three, pourrait soulever la coupe dans 15 jours. Félix Auger Aliassime a certes fait impression au Queen’s mais il a fini par perdre contre le semi-retraité Lopez. Quant aux spécialistes Anderson, Cilic, Querrey ou Isner, ils sont loin d’être dans leur meilleure forme…

LEAVE A REPLY