Masters de Londres. Attention à la confusion

10
931
06/03/2016 - LIEGE- Davis Cup Belgium vs Croatia - MATCH4- David GOFFIN vs Marin CILIC ©Philippe Buissin/ IMAGELLAN

Petite tentative pour bien faire comprendre la situation exacte de David Goffin et de ses concurrents directs. Il est ainsi faux de croire que la Race tient compte de tous les résultats. Je m’explique. Et si je me trompe, n’hésitez pas. Sinon, Berdych a perdu au premier tour à Vienne.

Bon. Je me lance mais je dois bien dire que ce n’est pas facile même pour un vieil habitué comme moi.

Alors, avant tout, voyons qui se qualifie pour les ATP Finals, plus communément appelées Masters?

En fait, ce ne sont pas les 8 premiers au classement, contrairement à ce que beaucoup pensent.

Non, se qualifient pour les ATP Finals, les 7 joueurs qui occuperont les 7 premières places au classement mondial du 7 novembre, soit au lendemain des derniers tournois de la saison régulière, soit après Paris Bercy pour ne parler que du plus important.

7 joueurs? Oui, la huitième place est laissée disponible au cas assez rare ou un vainqueur de Grand Chelem ne serait pas dans le Top 7 à la fin de la saison. Si c’est le cas, ce vainqueur prend la huitième place. Si deux vainqueurs de Grand Chelem sont en dehors du Top 7, c’est alors le mieux classé d’entre eux qui est qualifié pour le Masters.

Cette année, les vainqueurs de Grand Chelem sont tous dans le Top 7, donc cette disposition n’est pas utile.

C’est donc le 8ème joueur au classement qui sera qualifié.

Oui, mais les 8 joueurs à quel classement? A la Race ou à l’Emirates ATP Ranking, soit celui que l’on appelle le classement ATP?

« The Emirates ATP Rankings Race To London is an indicator of what the Emirates ATP Rankings will be on the Monday after the end of the regular season. Players finishing within the Top 8 of the Emirates ATP Rankings after the ATP World Tour Masters 1000 tournament in Paris will qualify for the Barclays ATP World Tour Finals, beginning 14 November. »

C’est là que cela se corse. Comme vous l’avez lu en anglais, le classement dit de la RACE n’est qu’un indicateur hebdomadaire de ce que sera le classement ATP à la date du 7 novembre.

« The top seven (7) players in the Emirates ATP Rankings as of the Monday after the last ATP World Tour tournament of the calendar year. »

C’est donc bien le classement ATP classique qui détermine in fine les participants au Masters.

Un classement qui est donc régi par les règles classiques du classement, ce qui veut dire que contrairement à ce que l’on pourrait croire, TOUS les résultats ne sont pas additionnés pour les participants au Masters.

Non, le classement ATP est calculé en tenant compte des 18 meilleurs résultats obtenus par les joueurs au cours des 12 derniers mois.

Et quand je dis les 18 meilleurs résultats, ce n’est pas tout à fait exact puisque l’on prend d’office: les 4 Grand Chelem, 8 ATP 1000 et 6 ATP 500, 250 ou Challengers (ou Monte Carlo qui est doté comme un ATP 1000 mais qui n’est pas considéré exactement comme s’il en était un).

Ah bon, et ceux qui ne rentrent pas dans les tableaux des plus grands tournois? Il y a évidemment une pondération qui leur permet de tenir compte des résultats obtenus dans des tournois inférieurs. Mais, dans le cas qui nous occupe, je ne complique pas les choses.

Donc, au classement du 7 novembre, on tiendra compte des 18 meilleurs résultats de chaque joueur mais en RETIRANT les points obtenus lors des Masters 2015. Ben oui, si on en tenait compte, les participants à l’année précédente seraient par trop avantagés.

Vous suivez toujours?

Je poursuis en me fixant sur David.

David a 2795 points. Il a pris des points dans les 4 Grand Chelem, dans 8 ATP 1000, à Monte Carlo, Tokyo, Halle, Anvers, Metz et Bâle. Bâle dont il défend les points cette semaine puisqu’il était en quart l’an dernier et qu’il y a pris 90 points.

Tomas Berdych, qui est le concurrent le plus sérieux de David, n’avait pas de points à défendre cette semaine. Mais il aura 180 points à défendre la semaine prochaine puisqu’il était en quarts de finale alors que David n’en aura « que » 90 puisqu’il y avait été battu en huitièmes.

Petite bonne nouvelle: Tomas Berdych a perdu au premier tour de l’ATP 500 de Vienne. Il ne creuse donc pas l’écart avec David Goffin qui joue ce soir contre Baghdatis.

S’il gagne…. son total ne gonflera pas.

Euh??

Non, si David bat Baghdatis, il sera au 2e tour de Bâle. Au 2e tour, on gagne 45 points. Ce qui veut dire que si David passe au 2e tour et perd au 2e, il perdra non pas 45 points mais bien 15 au classement (car il aurait alors les 75 points de Coupe Davis). Donc, pour voir David augmenter son capital cette semaine, il devra aller au-moins en demi-finale .

En demi, en effet, il y a 180 points à gagner. Donc??? Donc…

Donc, si David va en demi et y est battu, son capital gonflera de…. 90 points.

Pourquoi 90? Parce qu’il faudra d’abord retirer les 90 points de son moins bon résultat actuel auquel il faudra ajouter les 180 points de la finale.

On fait un …point.

Aujourd’hui, au lendemain de la défaite de Berdych au premier tour à Vienne, au lendemain de la victoire de Cilic au premier tour à Bâle et au matin du match Goffin – Baghdatis, la situation virtuelle du classement ATP est celle-ci (je parle bien du classement ATP, pas de la race):

7. Monfils 3653 points (il ne joue pas cette semaine et est qualifié officiellement)

8. Thiem 3250 pts (il joue à Vienne)

9. Federer 3220 (il a mis fin à sa saison)

10. Berdych 3060 (il a été battu d’entrée à Vienne)

11. Goffin 2780 (il joue aujourd’hui à Bâle)

12. Cilic 2645 (il est au 2e tour à Bâle)

13. Kyrgios 2460 (il ne joue pas pour les raisons que vous connaissez)

14. Bautista Agut 2385 (il joue à Vienne)

Nadal ayant mis fin à sa saison, on peut dire que la huitième place au Masters se jouera entre Thiem, Berdych, Goffin, Cicilic et Bautista.

Ce qui est donc important, c’est de voir combien de points ces différents joueurs ont à défendre d’ici le 7 novembre.

Thiem. Rien cette semaine et 45 points la semaine prochaine.

Berdych. Rien cette semaine et 180 la semaine prochaine.

Goffin. 90 pts cette semaine, 90 la semaine prochaine, soit 180.

Cilic. 90 cette semaine et 10 la semaine prochaine, soit 100.

Bautista Agut. 150 cette semaine et 45 la semaine prochaine, soit 195.

Attention, ce n’est pas tout!

Car il faut aussi tenir compte, pour cette semaine du moins, du dernier résultat comptabilisé pour chaque joueur. Je veux dire que pour augmenter son capital, un joueur doit prendre plus de points que le moins bon résultat enregistré en ATP 500 ou autres (hors GC et ATP 1000)

Je prends Thiem qui n’a pas de points à défendre cette semaine mais son « moins bon » résultat comptaibilisé en ATP 500 ou plus bas est 180 points! Ce qui veut dire qu’il doit aller en finale à Vienne s’il veut gonfler son capital.

Pour la semaine prochaine, c’est plus simple, l’ATP 1000 de Paris de 2016 remplacera l’ATP 1000 de Paris de 2015.

(J’ai un peu mal à la tête).

Et, donc?

Donc, à mon avis, tout se jouera à Paris où il y a beaucoup de points à prendre.

Pour moi, Thiem en sera.

Et la 8eme place se jouera entre Goffin, Berdych et Cilic.

A préciser aussi qu’il y a deux Alternates.

David devrait donc aller à Londres.

Pour y jouer ou comme spectateur?

Impossible aujourd’hui de la savoir.

Je ferai un direct commenté ce soir histoire de parler tennis.

NB: je ne suis pas un ultra expert en classements, je sais que certains d’entre vous maîtrisent la matière de manière parfaite, donc, si erreur, dites le moi!

 

10 COMMENTS

  1. Ce matin, le site de l’ATP a officiellement publié le tableau du BNP Paribas Masters de Paris, et il confirme les données auquel je m’attendais.
    Je m’explique.
    Il se passe un combat intense entre David Goffin et Marin Cilic pour occuper la 10ème place du classement à la fin de la saison 2016 (et être dans l’ATP top 10).
    Ceux qui suivent de près le classement de David Goffin, savent qu’au début de cette semaine, David était en 10ième position de l’ ATP Race avec 100 points d’avance sur son adversaire, en totalisant 2690 points contre 2590 points pour Marin Cilic (voir le classement sur le site de l’ATP).
    Ils savent aussi que le tournoi de Bâle a renversé la situation : David a perdu à Bâle au 2ème tour, tandis que Marin Cilic vient d’y gagner son quart de finale hier, et en montant en demi-finale, il passe Goffin maintenant dans la ATP Race, totalisant 2.770 points contre les 2.690 points de David Goffin, qui reste sur place.
    Et ils comprennent que David n’a plus les cartes en main maintenant.
    Même si David joue bien à Paris, il n’est pas sûr de terminer 10ième à la fin de l’année, à moins qu’on lui donne la chance d’une confrontation directe avec son adversaire Marin Cilic, et de l’éliminer précocement au 3ème tour de ce tournoi.
    Je savais qu’il y avait une bonne probabilité de ce cas de figure, pour les simples raisons:
    1° que Goffin et Cilic seraient 8ème et 9ème tête de série à Paris (basé sur leur classement ATP actuel et le forfait/absence de Nadal à Paris).
    2° que, dans les 8 derniers années, la composition du tableau au BNP Paribas de Paris a mis la 8ème tête de série 5 fois sur 8 dans la même section que la 9ème tête de série (il suffit de regarder les tableaux de 2014, 2013 , 2012, 2010 et 2008 pour pouvoir constater ce que je prétends être le cas) pour battre un duel entre eux au 3ème tour, en cas de victoires d’eux dans les deux tours précédents.
    Le tableau du BNP Paribas de Paris 2016 confirme à quoi je m’attendais : David Goffin y est en effet 8ème tête de série, et confrontera Marin Cilic, 9ème tête de série au 3ème tour, si les deux adversaires gagnent leur 2 premiers tours à Paris.
    En fait, si Marin Cilic ne va pas plus loin à Bâle que sa demi-finale et reste à ses 2.770 points actuels, David a encore une réelle chance de terminer 10ème à la fin de l’année, en remportant ses deux premiers tours à Paris et remportant le match contre Marin Cilic lui-même.
    Dans les deux autres cas de figure, notamment une finale ou une possible victoire de Cilic au tournoi de Bâle, là les choses deviennent par contre très compliquées pour David : il sera alors obligé de monter jusqu’en demi-finale au Masters de Paris pour rattraper Cilic dans le classement, ce qui l’obligera de battre Djokovic en quart de finale si celui-là ne perds pas ses match précédents à Paris.

  2. Etre remplacant au master est tout de même intéressant. Chaque année, il y a au moins un joueur qui se blesse durant les poules (pas étonnant vu l’intensité de la saison). Le remplaçant certes ne passe jamais en demi mais tout match gagné rapporte beaucoup de points (100 par match si je ne m’abuse). Et puis c’est une belle expérience et c’est pas trop mal payé ;-).

  3. L’élimination de David à Bâle facilite la compréhension (mais complique sa tâche). Désormais, c’est clair : David sera le 8e homme des Masters si et seulement si :
    – il gagne à Paris
    – il est finaliste à Paris et n’est pas battu par Berdych en finale
    – il est demi-finaliste à Paris où Berdych n’atteint pas les quarts.

    Tout autre résultat le condamnerait à un rôle de remplaçant.

    Attention que son accession au Top 10 sera également un des objectifs de ce tournoi de Paris. Cilic, actuellement en quart à Bâle, pourrait bien empêcher David d’y arriver.

  4. Cela serait super pour David d’aller au Masters en tant que 8ème joueur mais je pense que cela va être difficile. Il n’a pas hérité d’un tirage facile à Bâle et atteindre les QF à Paris (+ défaite précoce de Berdych) pourrait aussi s’avérer compliquer. S’il avait été en finale à Anvers cela aurait déjà été plus facile. Il faut vraiment prendre match par match et si il se qualifie, cela sera la cerise sur le gâteau d’une magnifique année qui le verrait finir dans le TOP-10 normalement s’il ne fait pas de contre performance d’ici Paris (et ses poursuivants pas de gros coups d’éclat).

  5. Je conseille vivement d’aller voir le site suivant: http://live-tennis.eu/en/atp-race
    Il donne le classement en direct, match apres match. On peut egalement y voir les points qu’un joueur aurait en gagnant son prochain match ainsi qu’en gagnant le tournoi.
    Pour aller au Masters, David doit marquer 190 points de plus que Berdych sur les 2 tournois qui suivent! Ce n’est pas evident car meme un 1/4 a Paris sans un gros resulat a Bale ne suffirait pas, mais sait-on jamais!

    • effectivement c’est un site référence même s’il faut parfois juste vérifier certaines infos (comme tjs d’ailleurs)

  6. En bref, ne nous focalisons pas sur des calculs savants pour une éventuelle qualification aux Masters. David joue match par match comme il le fait à chaque fois. Pas de pression inutile à se mettre …

  7. Je ne vois pas de grosse erreur dans ton développement. Une petite tout de même (mais qui pourrait avoir de l’importance, je l’explique plus bas) : selon moi, les 75 points gagnés par David en Coupe Davis compteront bien. En tout cas, sur le site de l’ATP, il est indiqué qu’ils tomberont le 28/11 soit après le Masters. Si je comprends bien, c’est la fin des points ATP octroyés pour la Coupe Davis (dommage) mais il reste pour David ces 75 points qui, je pense, sont ceux remportés face à Edmund en finale l’an dernier. Comme ils ont été acquis après le Masters 105, il me semble normal qu’ils comptent pour la course au Masters 2016.

    Autre chose importante, contrairement à ce qui se faisait auparavant où la Race comptabilisait tous les points depuis janvier, elle prend maintenant en compte les mêmes critères que l' »Entry Ranking ». C’est à dire qu’elle ne compte que les points obtenus en Grand-Chelem, en Masters 1000 + les 6 autres meilleurs résultats. Il est donc beaucoup plus simple de partir de la « Race » pour calculer les chances de David (et ainsi s’éviter une grosse migraine)

    Concrètement, David est à 190 points de Berdych. Il devront tous les deux ajouter d’office les points gagnés à Paris. Le Tchèque aurait dû remporter plus que 90 points cette semaine pour prendre des points puisqu’il s’agit actuellement du moins bon de ses 6 meilleurs autres résultats. Or, comme il a perdu au premier tour, il ne pourra ajouter que ses points de Paris.

    Pour David, par contre, son 6e meilleur résultat est justement ces 75 points de Coupe Davis. S’il atteint les quarts de finale à Bâle, il gagnera 90 points mais perdre ces 75 points (ces points de Coupe Davis deviendront son 7e meilleur résultat et ne seront donc plus pris en compte). S’il perd avant les quarts, il gardera ces 75 points et ne perdra donc rien. S’il fait mieux qu’un quart à Bâle, il gagnera plus de points encore. Mais il lui faut au moins une finale pour passer devant Berdych. C’est là que les deux balles de match perdues contre Schwartzmann vont peut-être compté.

    De toute manière, qu’il dépasse Berdych ou pas cette semaine, ça se jouera en effet à Paris. S’il fait quart à Bâle et à Paris et que Berdych est battu d’entrée dans la ville lumière, ça devrait suffire. Mais il vaut mieux viser un peu plus haut. Cela dit, il y aura des opportunités à Paris. Comme chaque année, les ténors vont y arriver fatigués et désireux de ne pas en faire de trop avant le Masters. Il est arrivé plusieurs fois qu’un joueur 10e ou 11e se hisse en demi ou en finale à Paris et obtienne ainsi son ticket pour Londres in extremis (avant souvent de payer ces efforts durant le Masters). Méfiance donc aussi car Cilic ou même Bautista n’ont pas dit leur dernier mot.

  8. I think the points of the Davis Cup will be the one to come off if David gathers more than 75 points this week. In that case, it will suffice for David to reach the quarter finals in order to get points (90 – 75 = 15), which is kind of good news 🙂

LEAVE A REPLY