Le formidable mois de mars de David Goffin

0
502
06/03/2016 - LIEGE- Davis Cup Belgium vs Croatia - MATCH4- David GOFFIN vs Marin CILIC ©Philippe Buissin/ IMAGELLAN

Depuis la Coupe Davis, le Belge est tout bonnement excellent. La manière s’ajoutant aux résultats.

06/03/2016 - LIEGE- Davis Cup Belgium vs Croatia - MATCH4- David GOFFIN vs Marin CILIC ©Philippe Buissin/ IMAGELLAN
©Philippe Buissin/ IMAGELLAN

Coupe Davis, Indian Wells et Miami: le mois de mars de David Goffin est d’un niveau exceptionnel, digne du top 10.

Sur la terre battue de Liège, après avoir pris la mesure de l’espoir Borna Coric, 47è mondial, David a battu Marin Cilic, 12è mondial, en développant un jeu tout en intelligence et tactique. Il a joué très bas, obligeant le grand Croate à se baisser, ce qu’il déteste.

Bye au premier tour de l’ATP 1000 d’Indian Wells, David a alors sauvé deux balles de match face à un autre grand espoir du tennis mondial (Frances Tifaoe) avant de réaliser un tournoi de rêve. Victoire en trois sets contre Guido Pella et premier succès de sa carrière contre un Top 5. Il a en effet battu Stan Wawrinka 7-6 dans le troisième, non sans avoir mené 6-3 4-0. Il a alors confirmé cette très belle performance en prenant à nouveau la mesure de Marin Cilic, en deux sets cette fois.

Seule petite déception de ce tournoi californien; la demi-finale contre Milos Raonic dont il aurait pu sortir vainqueur (défaite en trois sets). Mais il s’agit en réalité d’une déception un peu gourmande, l’appétit venant en mangeant.

Après Indian Wells, c’est Miami, lui aussi un ATP 1000. Bye au premier tour, Goffin a battu Granollers sur un double 6-4, a donné une leçon d’efficacité à Troicki (6-1 6-1) et, hier, il a été tout en contrôle face à Horacio Zeballos.

Face à ce lucky loser, David savait qu’il avait une opportunité énorme d’aligner demi et quart en ATP 1000. Il ne s’en n’est pas privé. Et, dès le début, il a contrôlé, géré et servi à la perfection (77% de premières balles). En réalité, il ne s’est pas agi d’un match palpitant car, à aucun moment, Zeballos n’a donné l’impression de pouvoir s’en sortir. Ou plutôt, à aucun moment, David n’a laissé la place aux doutes, gérant ce huitièmes de finale comme l’auraient fait les Top 10 mondiaux.

Et d’ailleurs, on peut dire que depuis le début de ce mois, David développe une faconde de Top 10 mondial. Il aligne les bons résultats, se sort de matches très mal partis et, aussi, il gère de maîtresse manière des rencontres qui ne doivent a priori pas lui échapper.

Aligner une demi et un quart dans deux ATP 1000 est d’ailleurs un signe qui ne trompe pas: seuls les potentiels Top 10 peuvent prétendre à un tel double résultat.

Et rien ne dit d’ailleurs que la série est terminée. Ce soir, vers 21 heures belges, David rencontrera Gilles Simon, 19è mondial dont on a souvent dit qu’il était le joueur que le Liégeois devait prendre en exemple, le Français ayant été Top 10 avec un gabarit semblable à celui de David.

Il est vrai que les deux hommes sont assez proches (1m80 pour David, 1m83 pour Gilles) et qu’ils disposent d’un jeu très équilibré, sans une arme particulièrement fatale. Du fond ils peuvent tous les deux tenir très longtemps et trouvent des angles et trajectoires subtiles et tacticiennes.

Cela dit, Gilles Simon a 31 ans et David Goffin 25. Le premier n’est plus en phase ascendante, alors que le deuxième continue sa progression.

Sur un match, il est impossible de désigner un vainqueur (le précédent duel a été joué au Queen’s sur gazon en 2015, Simon s’étant imposé 6-7 7-5 6-2) mais une chose est certaine: ce quart pourrait durer longtemps.

Je ferai un direct commenté.

 

 

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY