Les chances sont minces mais …. ;-) (direct à 13 heures)

0
730
epa05769158 Belgian fans cheers during the singles match between Germany's Philipp Kohlschreiber and Belgium's Steve Darcis at the Davis Cup World Group first round tie between Germany and Belgium in Frankfurt Main, Germany, 03 February 2017. EPA/JOERG HALISCH

Après l’extraordinaire victoire en double, les Belges mènent donc 1-2. La route est encore longue vers les quarts de finale. Mais moins longue qu’elle ne l’était vendredi matin. Direct commenté au finish dès treize heures.

Je n’ai suivi le double que via le livescore de la Daviscup. Dois-je vous dire que c’était énervant ? 😉 Je ne peux donc rien dire du match si ce n’est que cette équipe Bemelmans – De Loore vient tout simplement, en quelques mois et pour leurs débuts ensemble en Coupe Davis, battu deux très bonnes paires (Melo/Soares et les frères Zverev) et par deux fois en 5 sets! Que dire d’autre que: bravo les gars!!!!

Il ne manque donc qu’un point, un tout petit point, pour se hisser en quart de finale. En quart où l’on rencontrerait soit l’Italie (en Belgique), soit l’Argentine (en Argentine). Le score est de 1-2 pour l’Italie car l’Argentine a gagné le double… 7-6 au cinquième set!

Mais il est sans nul doute encore un peu tôt pour évoquer ce quart. Car ce point, ce petit point, il faudra aller le chercher.

A 13 heures, sauf énorme surprise, c’est Steve Darcis qui montera sur le terrain, face sans doute à Alexander Zverev. Je dis sans doute car le jeune Alexander n’a pas été transcendant depuis vendredi. Avant la rencontre, Johan Van Herck signalait qu’il ne lui semblait pas que le cadet des Zverev respirait la confiance. Il avait sans doute raison. Si ce n’est pas Zverev, ce sera soit son frère, soit Struff.

Quel que soit l’adversaire, ce sera compliqué, mais pas impossible. On a vu qu’Arthur De Greef avait eu quelques ouvertures face à Alexander. Dans un match aussi chaud, l’expérience de Steve pourrait aider, même si c’est quasiment impossible de s’installer dans un échange face à ce géant. Idem si c’est Mischa. Struff est davantage prenable.

Et si c’est deux deux? Alors, je pense que, si les cinq sets ne l’ont pas épuisé, c’est Ruben Bemelmans qui montera en dernier match. Pas parce que De Greef a démérité vendredi – loin de là – mais, à 2-2, même s’il n’a pas toujours montré une stabilité mentale extrême, je pense que Ruben est le plus armé pour aller chercher un dernier point dans une ambiance qui risque tout de même d’être très électrique.

Qui plus est, il a des stats intéressantes face à Mischa Zverev (2-0 dont un succès l’an dernier) et contre Kolschreiber (1-1).
Une chose est certaine, les fans belges sur place vont être indispensables ainsi que le capitaine qui ne cessera une foi sde plus de se lever à chaque point et de tirer ses joueurs vers le haut. Bravo à eux aussi, le public, et le capitaine!

Rendez-vous à 13 heures ici-même.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY