Le très beau début de saison d’Elise Mertens

0
1049
Elise Mertens (WTA 2) pictured in action during a tennis match between Belgian-Belarussian pair Mertens-Sabalenka and Japanese pair Aoyama-Shibahara, in the quarterfinals of the women's doubles competition of the 'Australian Open' tennis Grand Slam, Tuesday 16 February 2021 in Melbourne Park, Melbourne, Australia. BELGA PHOTO PATRICK HAMILTON

Alors qu’elle commence ce vendredi sa campagne de Miami, j’ai vraiment envie de mettre en exergue la saison d’Elise Mertens.

Laquelle n’a perdu que…. 2 matches en simple et 2 en double.

A 25 ans, Elise est actuellement au sommet de son art. Je sais que les fans ne jurent que par les titres et les performances en Grand Chelem, mais il serait fou de ne pas tirer un énorme coup de chapeau à la première joueuse belge.

Laquelle est certes classée 17e mondiale au classement de la WTA mais ce dernier n’est pas l’exact reflet de la valeur actuelle de notre compatriote. Pour s’en convaincre, il suffit de consulter le classement de la Race, celui qui ne tient compte que des résultats obtenus en 2021. A ce classement, Elise est tout simplement… 4eme mondiale, derrière Osaka, Muguruza et Brady. Pas mal, non?

Depuis janvier, Elise a donc multiplié les bons résultats: victoire à Gippsland à Melbourne, demi à Dubai. Son huitième de finale à l’Australian Open nous a sans doute laissés un peu sur notre main (défaite face à Muchova) mais elle a rapidement réagi en s’imposant en double, aux côtés de Sabalenka.

Et puisque je parle de sa partenaire de double (ex pour ce qui concerne les Grand Chelem), je rappelle qu’Elise a terminé la saison 2020 par une finale à Linz où elle s’est inclinée, précisément, face à la Biélorusse.

A mes yeux, Elise a tout en mains pour entrer dans le Top 10 cette année. Elle serait alors la quatrième joueuse belge à le faire, après Clijsters, Henin et Monami.

Et, pour rappel, elle est aussi numéro 2 en double.

Bref, une véritable championne de haut vol.

Un mot, aussi, puisque j’en suis à distribuer des fleurs, de Zizou Bergs qui est lui aussi en grande forme.

Après sa défaite face à Arnaud Bovy à Sharm El Sheikh, il s’est qualifié au Challenger de St Petersbourg qu’il a remporté. Il s’est à nouveau qualifié à Lille où il disputera son quart de finale ce vendredi. Zizou en est à 16 succès 2021 pour seulement 5 défaites. Pas mal du tout!

Ce jour aussi, on attendra avec impatience le score du match de David Goffin face à l’Australien James Duckworth. 104e mondial, ce dernier n’a pas encore réussi grand chose cette année. Mais on sait que le principal adversaire de David n’est pas toujours de l’autre côté du filet.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY