La Belgique pour le bronze, Madrid en vue et la Coupe à Bruxelles

0
505
05/10/2016 - MONS - ETHIAS TROPHY - joachim GERARD - jef VANDORPE ©Philippe BUISSIN / IMAGELLAN

En tennis en fauteuil, la Belgique joue la petite finale des championnats du monde par équipe. A Madrid, Goffin retrouve Khachanov et la demi-finale de Coupe Davis se jouera au Palais 12 sur terre.

Il est vraiment dommage que le tennis en fauteuil roulant ne se « vende » pas un peu plus. Ainsi, sur le site de l’ITF, il faut être d’une patience infinie pour obtenir des résultats. Pourtant, cette semaine, se tiennent les Championnats du monde par équipe.

Heureusement, A&L est là! 🙂

Et heureusement, surtout, l’équipe belge y est performante puisqu’elle a terminé première de sa poule (défaite face à l’Espagne, victoire face à l’Argentine et les Pays-Bas).

Pour la demi face à la France, il a été décidé de mettre Joachiim Gérard au repos, d’une part pour le préserver mais aussi parce que les adversaires français paraissaient bien trop forts pour les Belges. Qui ont donc pris la décision de tout miser sur la petite finale et le bronze.

Résultat des courses: 2-0 pour la France et une petite finale qui se jouera ce samedi face à la Pologne.

Vous pouvez lire tous les résultats ici. 

Une autre demi-finale, celle de Coupe Davis, se disputera quant à elle au Palais 12 du Heysel. La Belgique rencontrera l’Australie sur terre battue du 15 au 17 septembre. La Capitale a eu raison des aspirations de la ville d’Hasselt et des autres candidates.

Coté terrain, la semaine est un peu plus calme que les précédentes, exception faite évidemment de la très belle prestation de Steve Darcis qui, bien que battu par Cilic (qui a ainsi gagné face à Darcis son 400eme match), sera ce lundi 42eme ou 43eme mondial (si Klizan gagne son quart à Munich, ce sera 43), son meilleur classement.

La semaine prochaine, le même Steve et David Goffin disputeront l’ATP 1000 de Madrid. Steve sera opposé à un qualifié alors que David retrouvera Karen Khachanov qui vient de le battre à Barcelone.

Le tableau.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY