Joachim Gérard à un match d’une médaille. Les Belges sereins et déterminés

3
460

C’est ce mercredi que Joachim Gérard a rendez-vous avec l’histoire. S’il gagne sa demi, il décrochera au minimum l’argent. Je ferai un direct commenté. A Ostende, l’équipe belge est à la fois sereine et déterminée.

Très franchement, je suis impressionné. J’ai eu la chance, en effet de voir le deuxième set du quart de finale paralympique entre Joachim Gérard et Shingo Kunieda, double tenant du titre olympique.

Cette deuxième manche a atteint un niveau physique incroyable. Il y avait de la détermination farouche chez les deux joueurs et je peux dire que ce set s’est joué au physique et au mental.

Après son huitièmes de finale, qu’il avait gagné sur un double 6-0 face au Français Jeremiasz, Joachim s’était reproché de trop souvent laisser son adversaire revenir dans des jeux qu’il dominait pourtant. Hier, il a également connu ce petit problème mais il était tellement survolté, tellement volontaire, tellement envieux d’aller en demi, que, malgré ces petites baisses de régime, il a réussi à tenir le choc.

Une balle montre à elle seule la dimension physique de ce set. A un moment, Joachim est au filet, il est lobé de belle manière. Il donne tout au niveau des bras pour dépasser la balle, et il parvient à faire tourner sa chaise pour remettre la balle dans le court. Pas n’importe comment, non juste assez longue pour repousser Kunieda sur sa ligne de fond. Joachim remportera ce point, demandant à la foule de l’encourager.

Aux changements de côtés, les yeux fermés de notre compatriote démontraient si besoin en était son envie inextinguible d’aller au bout de son rêve: à savoir au moins décrocher une médaille, au mieux aller chercher l’or.

Le chemin vers la finale passe aujourd’hui par un jeune joueur anglais, Alfie Hewett qui, à à peine 18 ans, est déjà 12e mondial. Joachim l’a rencontré à 6 reprises et a gagné les 6 fois. Il est évidemment beaucoup plus expérimenté que son adversaire du jour dont il se méfie grandement malgré tout tant cet adolescent est bourré de talent.

Reste qu’il partira favori de cette demi-finale que j’aurai le plaisir de commenter en direct pour vous. Je vous donnerai d’ailleurs cet après-midi, vers 18 heures, un lien pour pouvoir suivre et encourager (de loin) notre champion.

daviscupmarditeamstaffA Ostende, c’est une équipe soudée, sereine et déterminée que j’ai pu voir hier. Johan Van Herck et ses joueurs sont satisfaits de la surface et affirment qu’ils seront prêts pour vendredi.

J’ai pu assister à différents entraînements. Il est clair que Joris De Loore, tout étant relatif bien entendu, développe un tennis tout en confiance. Son service est impressionnant et on sent que le joueur est en pleine explosion. Ce qui n’est que normal puisqu’il vient d’entrer dans le Top 200 suite à sa finale à Saint Rémy.

« Je suis super heureux d’avoir rejoint l’équipe. Quand j’étais jeune, je suivais les matches de Coupe Davis, c’est vous dire mon bonheur d’avoir été sélectionné. »

David Goffin semble bien remis de ses émotions de Rio et New York.

« Il s’agissait évidemment de déceptions, mais je ne veux pas rester sur ces matches. J’ai eu plus de jours que prévu pour me reposer après l’US Open et c’est d’ailleurs pour cela que j’ai chargé mon calendrier (David jouera 8 semaines d’affilée, Coupe Davis compris). Ici, je me sens bien et, si Bellucci m’a battu à Rio, je l’avais déjà battu auparavant. Je sais tout à fait ce que j’ai à faire et, de plus, le contexte sera complètement différent puisque, ici, le public sera derrière moi et pas derrière lui.

Ruben Bemelmans, le joueur sans doute le moins en confiance des quatre suite à une saison compliquée, marquée par une blessure au dos et de nombreuses défaites, s’est voulu rassurant. « Je ne ressens plus du tout de douleurs dorsales et, si les résultats ne sont pas là, le tennis y est. Je sais qu’il suffirait de peu de choses pour que cela fonctionne à nouveau. »

Steve Darcis, à son habitude, est prêt à tout donner. « Quand je suis dans l’équipe, je donne toujours tout, que je sois sur le banc ou sur le terrain. Mon poignet va mieux, beaucoup mieux que lors des semaines précédentes et, oui, si Johan me sélectionne, je suis prêt à tout donner pour l’équipe. »

Un Van Herck qui declarait: « je ne suis pas homme à faire des surprises. »

Je dois dire qu’à ce moment, il m’a regardé, et a dit devant les journalistes, en riant: « je sais que Patrick a, lui, été surpris par ma sélection…. »

Il est vrai que je ne pensais pas que Ruben serait de la partie 😉

N’étant pas homme de surprise, Johan va donc certainement sélectionner David Goffin et Steve Darcis pour les deux premiers simples. David jouera contre Monteiro et Steve contre Bellucci.

Pour le double, rappelons que Soares, 5e mondial, vient de gagner l’US Open avec Jamie Murray et que Melo est 3e à l’ATP.

Autant dire que ce point est quasi impossible à aller chercher. Il serait donc assez logique de voir Bemelmans et De Loore monter sur le court pour le double, afin de préserver les joueurs de simples.

Mais, comme l’a dit Johan, tout peut encore évoluer d’ici jeudi en fonction de l’état de forme des joueurs. Et il est vrai que Joris est réellement en toute grande forme…

 

3 COMMENTS

  1. Bonjour Patrick,

    Auriez-vous une info pratique pour Ostende: nom et adresse du/des parkings les plus proches? Déjà merci,

    Eva

LEAVE A REPLY