Granollers, un multi lucky loser, face à Goffin

3
736
20/09/2015 - BRUSSELS- Forest National - Worldgroup Semifinal - 4thmatch - Davis Cup Belgium vs Argentina - David GOFFIN ©Philippe Buissin/ IMAGELLAN

L’Espagnol n’est pas sorti des qualifs, mais est en huitièmes de finale de Monte Carlo… Cela ne vous rappelle rien?

Je ne ferai pas de commentaire sur le match entre David Goffin et Fernando Verdasco car je ne l’ai pas vu. Mais ce style de victoire, si j’en crois le score et la balle de match sauvée, ne peut s’obtenir que si on est en pleine confiance. David disait d’ailleurs que s’il était content du résultat, il ne l’était pas vraiment de son match. Ce qui veut dire qu’il est conscient n’avoir pas bien joué. Hors, jouer mal (tout est relatif) et gagner tout de même, est la marque des champions. David en est un.

En huitièmes de finale, il jouera contre Marcel Granollers qui n’est pas sorti des qualifs. Mais qui a été repêché comme lucky loser. C’est même un fameux lucky loser puisqu’il a remplacé David Ferrer, tête de série. Granollers était donc tout de suite au deuxième tour où il était encore « protégé », puisqu’il remplaçait une tête de série. Il a donc battu Zverev en trois sets et rencontrera Goffin cet après-midi.

Sur papier et sur terrain, le Belge sera évidemment favori. Mais il devra forcément se méfier car il est bien placé pour savoir que les lucky loser n’ont strictement rien à perdre (remember Roland Garros 2012). Qui plus est, Granollers est tout sauf maladroit sur terre comme en témoignent ses trois titres remportés sur cette surface.

David et Marcel se sont rencontrés une seule fois, au tout dernier tournoi de Miami où Goffin s’était imposé en deux sets 6-4 6-4.

En cas de succès, il jouerait alors son quart de finale non pas face à Novak Djokovic, mais bien contre Vesely, tombeur du Serbe, ou Gael Monfils.

Une nouvelle demi-finale d’affilée en ATP 1000 est donc possible (voire une première finale) mais je préfère vous prévenir : ne vous emballez pas. Sur terre, plus encore que sur d »autres surfaces, chaque match doit se jouer de la première à la dernière balle. Ce sera le cas cet après-midi mais je répète que David est favori.

Je suis toujours à Londres et je ne pourrai donc pas commenter. Par contre, si Goffin est en quart, je serai avec vous.

A ce propos, si vous voulez voir mon intervention dans le JT d’Antenne Centre en compagnie d’Eden Hazard, ne vous gênez pas, elle est ici.

 

3 COMMENTS

  1. A noter que la défaite de Gasquet arrange bien les affaires de David aussi. s’il bat Granollers, puis le vainqueur de Vesely-Monfils, et donc atteint les demi-finales, il sera 10e mondial !
    Seule autre condition tout de même : que Raonic ne soit pas lui aussi en demi (et que Thiem ne soit pas en finale).
    La route est encore longue mais c’est possible.

  2. 2 posts d’affilés où Patrick parle de football. Est-ce qu’on doit commencer à s’inquiéter? 🙂
    Plus sérieusement, je n’ai également pas vu le match, mais bien suivi le score. Et en effet, cela avait non seulement l’air d’une bataille, mais en plus David dans le 3ième a mené 2-0, c’est fait reprendre et dépassé, a eu une balle de match en sa défaveur sur le service de son adversaire.
    Malgré cela il est encore arrivé à revenir, et a déroulé dans le tie-break du 3ième set (comme dans celui du premier d’ailleurs). Ca me frappe d’ailleurs comme il gère de mieux en mieux ces tie-break cette année. Il en est à 6-3 en sa faveur, et les 3 perdus ont été serrés. Quand on parle de la marque des champions…

LEAVE A REPLY