Goffin, virtuel 4eme mondial, et autres bons résultats masculins

4
1113
epa05957296 Belgian tennis player David Goffin returns the ball to Canadian Milos Raonic during the Mutua Madrid Open tennis tournament's third round match against Serbian Novak Djokovic played at the Magic Box tennis complex in Madrid, Spain, 11 May 2017. Goffin won 6-4 and 6-2. EPA/KIKO HUESCA

A Madrid, David a donné une leçon d’efficacité à Milos Raonic, 6eme mondial. Bemelmans et Coppejans en demi-finale de Challenger.

6-4 6-2 face au sixième mondial.

Un 6-4 6-2 bien serré contre Milos Raonic qui reflète parfaitement la domination du joueur belge face au joueur canadien. Servant bien, David a surtout retourné le feu et, bien campé sur sa ligne de fond, il a tout bonnement dégoûté son adversaire qui ne savait plus où donner de la tête et qui, de ce fait, a commencé à frapper de plus en plus fort; commettant forcément des erreurs rapides.

Je ne dirais pas que David a joué aussi bien que lorsqu’il a battu Tomas Berdych 6-0 6-0 à Rome l’an dernier mais, très franchement, la perfection n’était pas loin.

C’est la huitième fois que Goffin bat un joueur du Top 10. En voici la liste:

Novak Djokovic, ATP 2, 6-2 3-6 7-5 en quart à l’ATP 1000 de Monte Carlo 2017

Stan Wawrinka, ATP 4, 6-3 5-7 7-6 en huitièmes à l’ATP 1000 d’Indian Wells 2016

Milos Raonic, ATP 6, 6-4 6-2 en huitièmes à l’ATP 1000 de Madrid 2017

Tomas Berdych, ATP 8, 6-0 6-0 au 3eme tour de l’ATP 1000 de Rome 2016

Gael Monifils, ATP 8, 4-6 6-4 6-2 au 3e tour de l’ATP 1000 de Shanghai 2016

Dominic Thiem, ATP 8, 5-7 7-6 6-2 6-2 en huitièmes au Grand Chelem de Melbourne 2017

Milos Raonic, ATP 9, 6-7 6-3 6-4, en quart de l’ATP  500 de Bâle 2014

Dominic Thiem, ATP 9, 7-6 4-6 6-3, au 3e tour de l’ATP 1000 de Monte Carlo 2017

Si on analyse ces résultats, on constate qu’ils ont TOUS été obtenus dans des gros tournois (un seul ATP 500, sinon ATP 1000 ou Grand Chelem) et que par cinq fois, David s’est imposé en trois sets tendus (dont un 7-6 au dernier face à Wawrinka et un 7-5 au dernier contre Djokovic).

Quatre des huit victoires face à un Top 10 ont été réalisées cette année: Djokovic, deux fois Thiem et Raonic.

Ce qui fait que, au classement virtuel de la Race, le classement qui ne tient compte que des résultats depuis janvier, David est tout simplement 4eme mondial derrière Roger Federer, Rafael Nadal et Dominic Thiem, mais devant Stan Wawrinka, Grigor Dimitrov ou Novak Djokovic et Andy Murray.

Il ne s’agit évidemment que d’un classement virtuel mais il confirme avec la force des chiffres ce qui est indiscutable: depuis le début de la saison, David fait partie, en termes de constance, des 5 meilleurs joueurs du circuit.

Aujourd’hui, il retrouvera le monstre de la terre battue, un certain Rafael Nadal qui n’a fait qu’une bouchée de Nick Kyrgios, 6-3 6-1.

Les bonnes nouvelles ne venant jamais seules, on saluera aussi la bonne forme de Kimmer Coppejans et de Ruben Bemelmans. Le premier est en demi-finale du simple et en finale du double au Challenger de Rome, le deuxième est en demi du simple de celui de Séoul.

Petit bémol: l’opération à l’épaule qui va éloigner Joachim Gérard des terrains pendant quelques semaines. Après avoir décroché le bronze aux championnats du monde par équipe, le premier joueur belge en fauteuil est obligé de faire l’impasse sur Roland Garros mais espère pouvoir jouer à Wimbledon.

NB: j’aurais aimé vous proposer un direct de David face à Rafa mais des raisons familiales m’en empêchent, mon épouse ayant malheureusement perdu sa maman.

 

 

 

4 COMMENTS

  1. Toute ma sympathie pour votre épouse et toute votre famille, cher Patrick… Puisse la mémoire des beaux moments partagés et la résilience de l’amour apporter avec le temps la paix et l’acceptation…

    Tout le reste est secondaire même si le tennis belge amène bien des beaux moments cette année.

    De tout coeur, Eva

  2. Nos pensées vont à votre famille.

    A noter aussi que David compte 27 victoires, cette année.

    Ce qui etait tres beau à voir, hier, c’est la manière dont il a tenu sa ligne et, du coup, il s’en est sorti tres bien lors des longs échanges.

    Et, puis, la concentration sur chaque point qui s’appuie sur un excellent jeu de jambes et une rapidité de lecture, a eu des effets dévastateurs sur le jeu de Raonic, et toute cela avec légèreté.

    Tout à fait d’accord, ce match faisait penser à celui de Rome, l’an dernier, contre Berdych. C’était le 12 mai. Comme aujourd’hui…. Mais, maintenant, David pratique un tennis plus complet avec un mental plus forgé.

  3. Bonjour Patrick,

    Tout d’abord sincères condoléances, il y a bien plus important que de s’occuper de tes fidèles lecteurs en ces moments-là…
    Sinon, pour décrire l’extra-ordinaire saison 2017 (il n’y a pas d’autre mot, car au classement on peut encore rajouter ses brillants matchs contre l’Italie), il a actuellement déjà 410 points d’avance (au classement virtuel) sur le 9ième à la Race. On y verra plus clair après Wimbledon, mais il se classe déjà en ordre utile pour Londres.

LEAVE A REPLY