Gérard à deux victoires de son rêve, Mertens dans le Top 50

0
371
epa04834054 David Goffin of Belgium in action against Stan Wawrinka of Switzerland during their fourth round match for the Wimbledon Championships at the All England Lawn Tennis Club, in London, Britain, 06 July 2015. EPA/FACUNDO ARRIZABALAGA EDITORIAL USE ONLY/NO COMMERCIAL SALES

Le Belgian Open va-t-il couronner un joueur belge pour son trentième anniversaire? Elise Mertens dans le Top 50 dès lundi. David Goffin toujours en « revalidation tennistique ».

Lancé en 1988, le Belgian Open fête cette année sa trentième édition. Ce serait donc fantastique si Joachim Gérard pouvait offrir aux organisateurs le plus beau des cadeaux: une victoire belge en messieurs. Il faut en effet savoir que le meilleur joueur belge n’a pas encore réussi à brandir la coupe au terme de la semaine namuroise.

Ce sera peut-être pour cette année avec malgré tout un week-end très compliqué pour Joachim qui joue ce samedi face à Nicolas Peifer, 6e mondial, alors que l’autre demi-finale oppose le numéro 1 mondial Gustavo Fernandez et le Japonais Takashi Sanada.

Le rêve se poursuit quant à lui pour Elise Mertens qui est assurée d’entrer dans le Top 50 dès lundi. Cette accession aux 50 premières places mondiales, Elise la doit à une excellente saison et à sa qualification pour les demi-finales de Bastad où elle sera opposée ce samedi à Caroline Wozniacki.

Pour David Goffin, cela reste compliqué. Blessé à Roland Garros, David tente de retrouver le rythme. Hier, il a été battu en deux sets par le Néerlandais Robin Haase sur la terre battue de Gstaad (quel merveilleux site!). Comme la semaine dernière à Umag, Goffin a clairement manqué de rythme, a commis des fautes inhabituelles pour lui (mais logiques après un tel coup d’arrêt). Mais, hier, je l’ai senti un rien découragé, comme s’il n’avait pas la patience d’attendre que le rythme revienne et, avec lui, la confiance.

C’est au niveau mental que la route sera probablement la plus longue car David, au moment de sa chute parisienne, était au sommet de sa forme, affichait une confiance optimale. Il lui faudra quelques succès probants pour qu’elle revienne. Il lui reste quelques semaines avant l’US Open, qui reste l’objectif majeur de cette deuxième partie de saison. Sans oublier bien entendu la Coupe Davis…

Un mot, encore, pour signaler la deuxième finale d’affilée en Challenger pour la paire Vliegen et Gille. Vainqueurs à Scheveningen la semaine dernière, ils sont aujourd’hui en finale à Tampere. Le Top 100 n’est plus très loin.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY