Clijsters a rejoint Henin au Hall of Fame. Oui, ok, mais c’est quoi?

0
556
epa02101374 Kim Clijsters and Justine Henin, both of Belgium, pose for a picture before their semi-final match at the Sony Ericsson Open on Key Biscayne, Florida, USA 01 April 2010. EPA/RHONA WISE

Depuis samedi, il y a deux joueurs belges au Hall of Fame. Ou plutôt, deux joueuses. Rappel rapide de ce dont il s’agit.

C’est en 1950 qu’a germé l’idée d’un Hall of Fame en tennis. Jimmy Van Alen, alors président du Newport Casino, un club de tennis prestigieux comme on en fait qu’en Grande Bretagne, en Australie et dans certaines villes américaines, visite cette année là le National Baseball of Fame. Lui et sa femme ont conquis et se disent que le tennis mériterait bien, lui aussi, un Hall of Fame.

Soutenu par la fédération américaine, ce Hall of Fame voit le jour dans les années qui suivent et, chaque année, depuis, un jury accorde le statut de Hall of Famer à certains joueurs qui ont marqué l’histoire de notre sport. Les nominés sont alors invités lors du tournoi de Newport qui suit Wimbledon.

La « classe 1955 – la première – a ainsi honoré des personnalités comme Malcolm Whitman, Dr James Dwight ou Bob Wrenn, des noms qui ne vous disent probablement rien mais qui nous replongent en réalité au tout début du tennis.

Il n’y a que 24 pays représentés par les Hall of Famers et, parmi ces 24 nations, la Belgique. L’an dernier, Justine Henin a en effet été intronisée aux côtés de Nancy Jeffett, Amélie Mauresmo, David Hall, Yvon Petra, Vic Bradenn, Marat Safin et Margaret Peggy Scriven.

Un an plus tard, soit samedi dernier, Kim Clijsters a rejoint sa compatriote. Elle est entrée dans le prestigieux Hall Of Fame aux côtés de Andy Roddick, Monique Kalkman, Steven Flink et Vic Braden.

A noter qu’ils n’y a pas que des tennismen et des tenniswomen dans ce Hall. Il y a aussi des dirigeants, des responsables de club, des journalistes. Bref, tous ceux qui ont contribué à faire de ce sport un sport mondialement réputé.

Vous pourrez trouver toutes les infos ici et, en allant sur la carte d’identité des Hall of Famers, c’est l’histoire du tennis que vous lirez. Un vrai plaisir.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY