Ce soir, à Anvers, le 14e mondial…

2
1071
Belgian David Goffin pictured during the media day at the European Open ATP Antwerp tennis tournament, Monday 14 October 2019 in Antwerp. This year's edition of the tournament is taking place from 14 to 20 October. BELGA PHOTO DIRK WAEM

Ce soir, à Anvers, le 14e joueur du monde va monter sur le court face au Français Ugo Humbert.

Ecrit comme cela, on aurait presque l’impression qu’il s’agit d’un match parmi d’autres. Que cela n’a en fait que peu d’intérêt. Que c’est assez fréquent de pouvoir suivre ce type de matches.

Et pourtant.

Pourtant, ce 14e joueur est Belge et il s’appelle David Goffin.

Ben oui, vous dites-vous, on le sait que c’est David Goffin.

Oui, je me doute bien que vous le savez mais j’aime parfois rappeler des choses qui paraissent anodines alors qu’elles ne le sont pas.

14e mondial, c’est 5 classement de mieux que le deuxième joueur belge le mieux classé de l’histoire, Xavier Malisse.

14e mondial, c’est le troisième meilleur classement pour un joueur belge disputant le tournoi d’Anvers. Le premier, c’était… David Goffin, en 2016, il était 12e. La deuxième fois, c’était… David Goffin, il était alors 10e mondial.

Cette année, oui, c’est vrai, il n’est « que » 14e mondial. Sauf que, à la Race, David Goffin est tout bonnement 10e mondial, ce qui veut dire qu’il est virtuellement dans le Top 10.

Le Top 10, messieurs, dames: le Top 10 mondial dans l’un des sports les plus professionnels du monde!

Le Top 10, messieurs, dames. Et pas n’importe quel Top 10 puisque, devant David, toujours à la Race, on trouve des joueurs qui portent les noms suivants: Rafaël Nadal, Novak Djokovic, Daniil Medvedev, Roger Federer, Dominic Thiem, Stefanos Tsitsipas, Alexander Zverev, Matteo Berrettini et Roberto Bautista Agut!

Et derrière David, des noms de très haut vol aussi: Fabio Fognini, Kei Nishikori, Gael Monfils, … Stan Wawrinka.

Mais il y a plus fort encore: ce soir, à Anvers, va monter sur le court un joueur belge qui est encore et toujours en lice pour prendre part aux ATP Finals de Londres.

Oui, David Goffin est encore mathématiquement dans le coup pour passer dans le Top 8. Il devra pour cela être très performant à Anvers, certes, mais surtout à Bâle et à Paris.

Il n’y arrivera peut-être pas mais reconnaissez que si on vous avait dit avant Roland Garros que Goffin aurait une chance de retourner à Londres, vous auriez haussé les épaules.

Et pourtant, ce soir, à Anvers, un joueur belge entame une dernière partie de saison qui pourrait bien lui valoir une nouvelle entrée dans le Top 10 mondial, le vrai, celui qui tient compte des douze derniers mois.

Seuls quatre Belges ont réussi cet exploit en tennis: Justine Henin, Kim Clijsters, Dominique Monami et… David Goffin en messieurs, qui a été 7e mondial après sa finale au Masters en 2017.

Oui, me diront certains, tout cela est vrai, mais on est quand même un peu frustré car David ne semble pas pouvoir monter sur la marche supérieure, celle réservée aux plus grands des champions.

Oui, peut-être, on peut en effet reconnaître que, depuis cette fabuleuse année 2017 (victoire entre autres contre Nadal et Federer à Londres), on attend un nouvel exploit de très haut niveau.

Mais c’est parce que, une fois encore, on manque de recul. Rien que cette année, par exemple, David a été en finale d’un ATP 1000 (Cincinnati) et en quart d’un Grand Chelem (Wimbledon).

Deux résultats qui, il y a 5 ans auraient valu des lignes et des lignes dans tous les quotidiens.

Alors oui, peut-être, on peut se montrer un peu frustré, parfois, quand, face aux énormes champions qui composent le Big 3, soit il s’écroule complètement (6-4 6-0 6-2 face à Djoko à Wimbledon ou 6-2 6-2 6-0 contre Federer à l’US Open), soit il joue à un niveau exceptionnel avant de rater l’estocade finale (7-6 6-4 face à Federer à Shanghai, 7-6 6-1 face au même Federer à Halle).

Oui, ok. Mais très franchement, une fois la frustration du moment passée, ne faudrait-il pas juste savourer le fait qu’un joueur belge – qui va jouer ce soir à Anvers – est capable de jouer au même niveau que ces trois-là?

Ne faut-il pas juste contempler sa capacité à jouer parfois plus vite que Federer, parfois plus fort que Djokovic et, moins souvent, au même niveau que Nadal?

Oui, ok, il ne parvient pas encore à tenir trois, quatre et encore moins cinq sets. Mais, très très franchement, quels sont les joueurs qui y parviennent, outre Medvedev, Tsitsipas, Del Potro et, parfois Thiem et Zverev?

Non, c’est vrai, David n’est pas dans le Top 5 mondial. Et il ne le sera peu-être jamais.

C’est un fait.

Mais il est dans le Top 10.

Dans le Top 10.

Et il a été 7ème mondial.

C’est aussi un fait.

Et, de ces deux faits, je préfère retenir celui-là.

Ce soir, donc, à Anvers, le joueur belge le mieux classé de l’histoire va monter sur le terrain.

PS: vous aurez remarqué que je n’ai pas écrit une ligne sur Steve Darcis. Vous me permettrez d’attendre qu’il range sa raquette définitivement. Je déteste écrire une sorte d’hommage alors qu’un sportif est toujours sur le circuit.

PS2: Germain Gigounon est désormais le coach d’Ysaline Bonaventure. Un Binchois et une Stavelotaine passionnés de folklore. Je me demande de quoi il vont parler entre le carnaval de Binche et le Laetare.

PS3: bravo à Julien Cagnina qui a gagné son match de rentrée après 19 mois d’inactivité.

2 COMMENTS

  1. Je salue vos efforts pour remettre les choses en perspective, mais je pense, mon cher Patrick, que vous êtes comme Don Quichotte face aux moulins.

    Quand on lit les commentaires des gens après une défaite sèche de David, notamment sur votre facebook, d’abord on se dit qu’ils ne sont sans doute pas des fans de tennis, qu’ils n’ont jamais suivi une saison complète d’un joueur, avec ses hauts et ses bas. Qu’ils ne réalisent pas le niveau phénoménal que Goffin affiche depuis 5 bonnes années à présent.

    Puis on réalise que ces commentaires se retrouvent tant sur les sites d’info généralistes que sur les sites consacrés au tennis comme le vôtre. Impossible de ne pas supposer que ces mêmes personnes ont sans doute vu le Goffin – Medvedev en huitièmes à Wimbledon cette année, pour ne citer que celui-là.

    Reste à contempler ce mélange fascinant de bêtise et de méchanceté qui semble foisonner chez certains (tout petits) joueurs de province.

  2. 🙂
    Bien sûr, on apprécie notre David Goffin, ses talents et son classement… Ne rien minimiser!
    Peut-être aussi sommes-nous devenus si gâtés avec nos sportifs belges que nous reconnaissons moins les mérites de nos joueurs de tennis…. avec nos no 1 ou 2 ou 3 dans le monde en football, hockey, cyclisme, boxe gymnastique aux barres assymétriques, heptatlon, relais 4 x 400 m….
    La Belgique, viver improbable de sportifs de haut niveau…
    Reconnaissons-les tous avec admiration et gratitude… Go, go, David, ce soir!

LEAVE A REPLY