Bilan 2016 (9) les gladiateurs masculins

2
816
23/08/2016 - HUY - Tournoi International de la Province de Liege - ITF 10.000$ F11 Futures - Omar SALMAN (BEL) © Vincent Van Doornick / IMAGELLAN

Il me reste trois bilans à vous proposer en cette fin d’année. Trois bilans masculins. Je commence avec les joueurs qui ne sont pas (encore? ) ou plus dans le Top 300 mais qui espèrent y arriver ou y retourner.

S’il y a 35 joueurs belges classés à l’ATP, 24 sont situés entre la 301eme position et la 1773eme.

Il est impossible de tirer des conclusions pour les moins bien classés et je ne vais donc m’intéresser réellement qu’à ceux qui sont dans le Top 700.

Parmi eux, un certain Niels Desein qui a perdu plus de 200 places mais on sait que la saison de Niels n’a pas été un long fleuve tranquille et qu’il a d’ailleurs dû se faire opérer en fin de saison. On attendra donc son retour pour voir comment il aura récupéré de ses déboires.

Le premier Belge classé au-delà de la 300eme place (j’ai pris le classement du 23 novembre, utilisé pour les stats masculines) est Christopher Heyman qui a gagné quasi 300 places en un an et qui se retrouve à la 311eme position mondiale, la douzième belge. Il est vrai que Christopher a réussi une saison assez intéressante en ITF avec pas moins de 5 succès et une finale en Futures.  Il vient de perdre 67 positions au classement du 19 décembre mais je suis assez impatient de voir comment il va aborder la saison à venir. Quoi qu’il en soit, un grand bravo à lui pour cette saison!

A 20 ans, Omar Salman a bien progressé (gain de 104 places) alors que Michael Geerts – 21 ans – a fait du quasi sur place. Respectivement 543eme et 550eme mondiaux, ces deux joueurs devront faire mieux encore en 2017 et viser le Top 300. A noter qu’Omar est 75eme au classement mondial fictif des 21 ans et moins, ce qui n’est pas mal du tout.

A 22 ans, Julien Cagnina a perdu 200 places mais il faut rappeler qu’il a été blessé à de multiples reprises. Un statut facebook récent témoigne d’ailleurs de sa volonté de faire mieux: « Voilà 2016 touche à sa fin… Malgré une saison compliquée de par mes multiples blessures, j’ai toujours pu compter sur vous. Merci tout d’abord à mon coach tennis Lionel Zimbler pour ses conseils , sa disponibilité, son envie et son soutien ! A mon coach physique Maxime Labasque pour son travail effectué cette année . Merci aux médecins et aux kinés qui m’ont accompagné et soigné durant de longues semaines permettant ainsi mon retour sur le terrain en 2016. Merci à Laurent Minguet et toute son équipe pour le soutien et leur travail au quotidien ! Merci à l’adeps pour l’aide et leur confiance ! « 

Faisons donc confiance à ce talent pur (qui a parfois eu tendance à le galvauder) et gageons que 2017 sera meilleur. Sa victoire en fin d’année dans un 10.000 tunisien serait-elle le début d’une longue remontée? On l’espère.

A 25 et 23 ans, Sander Gille et Joran Vliegen ont joué pas mal de simples (Sander est monté de plus de 150 places ) mais ils ont surtout très bien tiré leur épingle du jeu et occupent d’ailleurs les deux premières places belges au classement mondial de la discipline (il sont tous deux Top 160). Ils sont encore assez loin de ce classement en simple mais je trouve que leur cohésion et la manière dont ils gèrent leur carrière méritent un grand coup de chapeau.

A 28 ans, Julien Dubail a pris 80 places pour réintégrer le Top 400. Il s’est donc rapproché du meilleur classement de sa carrière puisqu’il a été 371eme en 2012. Il a atteint trois finales en 10.000 dollars.

Un mot, aussi, de Romain Barbosa, qui a finalement opté pour la nationalité belge et qui a fait une saison correcte (il est 530 eme) et de Jonas Merckx, 637eme à 23 ans.

Derrière, comme déjà dit, il est impossible de tirer des conclusions mais on remarquera tout de même que huit joueurs de moins de 20 ans sont classés à l’ATP: Victor Poncelet, Benjamin Dhoe, Maxime Pauwels, Laurens Verboven, Loic Juszczak, Seppe Cuypers, Zizou Bergs (numéro 1 belge au classement juniors) et Loic Cloes.

(NB: un petit mot d’excuses pour Victor Poncelet et Benjamin Dhoe. Pour des raisons sans doute de copié collé, j’ai oublié de publier leur nom dans mon premier bilan les stats mascuilnes. Par la suite, j’ai fait mes analyses en fonction de ce premier bilan et, donc, par deux fois, je les ai oubliés. Qu’ils me pardonnent. Je leur souhaite à tous les deux, ainsi qu’aux autres joueurs, une superbe saison 2017!)

Il faut garder ces noms en mémoire.

J’ajoute, comme je l’avais fait également pour les joueuses, qu’il ne faut pas oublier que tous les compétiteurs en sont pas logés à la même enseigne. Certains sont soutenus par une aile de la fédération, certains ont la chance d’avoir des moyens privés, d’autres pas.

Tous, en tous les cas, méritent le plus grand respect, à condition bien entendu qu’ils donnent tout ce qu’ils ont tant qu’ils ont la chance de pouvoir rêver.

Pour suivre: de Geens à De Greef!

2 COMMENTS

  1. Bonjour Patrick,

    Et en ce qui concerne Julien Dubail? Il termine également l’année dans le top 400 je pense, avec quelques participations dans les tableaux finaux challenger?
    Un avis aussi peut-être?

    Merci,

    Xavier

LEAVE A REPLY