Bilan 2016 (4): un coup d’oeil sur les seniors

0
866
06/07/2014 - NAMUR - Tennis Club de la Citadelle - Championnat de Belgique véterans - HOMMES 55 - Pierre GODFROID ©Philippe BUISSIN / IMAGELLAN

Il ne s’agit pas réellement d’un bilan mais bien d’une petite incursion dans le monde du tennis international réservé aux 35 ans et plus. Où les Belges sont plutôt bons.

Quand on évoque le tennis pour seniors, on a parfois tendance à penser aux différents tournois réservés aux anciennes stars du circuit. Il y a en effet très régulièrement ce type de tournoi, richement dotés, et qui attirent les McEnroe, Wilander, Forget, Noah et autres anciens Top 10 ou finalistes de Grand Chelem.

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de ces seniors là mais bien de ceux qui prennent part aux circuits seniors. Ceux-là, ce sont souvent des anciens très bons joueurs, qui ont été, en Belgique, série A, voire B-15,4 ou B-15,2.

On peut dire que ces joueurs s’en sortent plutôt pas mal. Ci-dessous, les joueurs et joueuses belges qui sont dans le Top 100 du classement mondial. Un classement qui sort chaque semaine et que, vous le savez j’en suis certain, je publie tous les lundis ou mardi, sous l’onglet « Classements des Belges ».

 

MESSIEURS

Seniors 40 : 6 Coppens, 73 Melot

Seniors 45 : 58  Vander Veeren

Seniors 50 : 44 Peeters, 55 Lingg

Seniors 55 : 3, Godfroid, 15 Van Gool

Seniors 60 : 63 Van Dalem

Seniors 65 : 28 Van Malder

 

Seniors 75 : 43 Vander Eecken

 

Seniors 85 : 43 Van Isterdael

 

DAMES

Seniores 45 : 15 Guns

Seniores 50 : 28 Van Baarle, 62 Anderson

 

Seniores 60 : 9 Deryckere

Seniores 65 : 6 Van De Wiele, 45 Bocken-Jacob

Ceux qui, comme beaucoup d’entre vous, suivent le tennis belge depuis longtemps, auront repéré quelques noms qui ont tout de même marqué à leur niveau. Je pense par exemple à Pierre Godfroid, Klaartje Van Baarle, Cédric Melot, Gunther Vanderveeren, etc…

On pourrait croire que les tournois réservés aux 35 ans et plus sont assez peu nombreux. Détrompez-vous, il y en a sans cesse, aux quatre coins du monde. Il y a tellement de joueurs que, depuis quelques années, les championnats du monde par équipe et individuels se jouent en trois fois car il n’est plus possible d’organiser une compétition regroupant toutes les catégories.

Ces championnats mondiaux s’organisent depuis 1981. Certains Belges ont d’ailleurs été sacrés champion du monde.

1997: Pierre Godfroid en simple et en double 40 ans.

1998: Pierre Godfroid en simple et en double 40 ans.

1999: Pierre Godfroid en simple et en double en 40 ans. Maris Rozentals en double 40 ans. Klaartje Van Baarle en simple 35 ans.

2001: Klaartje Van Baarle en simple et en double 35 ans.

2003: Guido Van Rompaey en simple 35 ans. Pierre Godfroid en double 45 ans.

2004: Kllartje Van Baarle en simple 40 ans.

2006: Klaartje Van Baarle en simple 40 ans.

2007: Klaartje Van Baarle, en simple 40 ans.

2008: Pierre Godfroid, en double 50 ans.

2013: Pierre Godfroid, en mixte 55 ans.

2015: Klaartje Van Baarle, en simple 45 ans. Klaartje Van Baarle en simple 50 ans. A lire, cet article sur Klaartje. (Autant, en juniors, on peut jouer avec les plus âgés, autant, en seniors, on peut jouer avec les plus jeunes)

Pas de champion mondial belge en 2016, mais on notera le vainqueur en simple en messieurs 50, un certain Mikael Pernfors, ancien finaliste de Roland Garros.

S’il y a beaucoup de tournois dans le monde, il y en a assez peu en Belgique. Cette année, on en a dénombré quatre: deux grades 3, un grade 4 et un grade 5.

Je ne résiste pas à vous donner les vainqueurs belges du Grade 3 de la Justine Henin Seniors Cup: Benjamin Fastre, Philippe Vercruysse, Marc Grandjean (le coach de Joachim Gérard), Jan Willemse, Pierre Mignot, Jean Van Isterdael, Diane Guns, Martine Vandewinkel. Sans oublier, en double, Johan et Leo Coene, ainsi que Michel De Marneffe.

Là encore, des noms qui réveillent nombre de souvenirs, chez moi, bien entendu, mais j’en suis certain aussi chez vous.

Bref, le monde des seniors vaut bien que je m’y arrête de temps en temps. Je tâcherai de l’évoquer plus souvent dès 2017.

Patrick Haumont

PS: merci à Brigitte Bocken, ancienne B-15,4 qui est Top 50 en 65 ans, qui m’a aidé à voir plus clair sur le circuit.

Pour suivre: le bilan du tennis en fauteuil.

Photo: Pierre Godfroid.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY