Bemelmans s’offre l’US Open et fait penser à Dick Norman

1
1127
epa06067980 Ruben Bemelmans of Belgium in action against Daniil Medvedev of Russia during their second round match for the Wimbledon Championships at the All England Lawn Tennis Club, in London, Britain, 05 July 2017. EPA/NIC BOTHMA EDITORIAL USE ONLY/NO COMMERCIAL SALES

Ruben a livré un match plein de maturité face à Daniil Medvedev qu’il a battu en cinq sets après avoir mené deux manches à rien. Il est qualifié pour le main draw de l’US Open. Il y a un peu de l’aventure de Dick Norman dans son parcours.

Comparaison n’est pas raison et il est vrai qu’il y a de fortes disparités entre le Dick Norman 1995 et le Ruben Bemelmans 2017.

Reste que le parcours de Ruben n’est pas sans faire penser à celui du grand Dick, il y a déjà 22 ans.

C’est en effet en juin 1995 que le grand Dick Norman s’est fait connaître du grand public. Sorti des qualifications – via le statut de lucky loser car il avait été battu au dernier tour par Sandon Stolle -, Norman a enchaîné trois victoires, et non des moindres: Pat Cash, Stefan Edberg et Todd Woodbridge pour gagner le droit d’affronter la légende Boris Becker en huitièmes de finale. Après un excellent premier set perdu au tie-break, Norman s’est incliné en trois manches face à l’Allemand.

Ruben Bemelmans s’est quant à lui qualifié pour le main draw de Wimbledon 2017 grâce à trois succès (Lamasine en 3 stes, Bourgue en 3 sets et G. Melzer en 3 sets mais sur un match qui se jouait au meilleur des 5).

Chargé de confiance, il a pris la mesure du vétéran Tommy Haas en quatre manches avant, hier, de sortir le tombeur de Stan Wawrinka, le jeune Dannil Medvedev.

Jouant très sereinement et développant son jeu sans trop se tracasser de celui de son adversaire, Ruben a alors un peu perdu de sa sérénité et s’est embarqué dans un match bien plus compliqué qu’il n’aurait dû l’être. Le Russe, aidé par le Belge, est revenu à deux manches partout et a même pris l’avantage dans le cinquième et dernier set. Ruben ne s’est pas démonté alors que Medvedev, lui, a perdu de son calme, laissant son rival s’imposer en cinq manches.

Ce qui est plaisant dans cette victoire de Ruben, c’est la manière dont il est resté dans le match alors que beaucoup d’autres en serait sorti à deux manches partout. Quelle démonstration de maturité, ce qui n’était pas vraiment son point fort jusque-là. On ne peut que s’en réjouir.

Au troisième tour, Ruben aura face à lui l’un des plus grands joueurs du circuit, le Sud-Africain Kevin Anderson, 2m03… soit la taille de… Dick Norman 😉

Juste pour le plaisir, je vous rappelle que les Belges aiment décidément passer par les qualifs avant de réussir une belle performance.

Dick Norman, je l’ai dit, est passé par les qualifs de Wimbledon 1995 avant d’aller en huitièmes.

Filip Dewulf est passé par les qualifs à Roland Garros 1997 avant d’aller en demi.

David Goffin est passé par les qualifs (comme Norman, il est repêché comme lucky loser) avant d’aller en huitièmes de finale à Roland Garros 2012.

Et Bemelmans est passé par les qualifs à Wimbledon cette année…

Cette accession au troisième tour de Ruben lui permet non seulement d’entrer dans le Top 100 mais, SURTOUT, de se garantir (quasi à 100%) une qualification directe pour le tableau final de l’US Open dont le cut tombera au lendemain de Wimbledon, le 17 juillet prochain.

Trois Belges au menu du jour.

Court 17, 12h30 (direct commenté)

Steve Darcis – David Ferrer

David Ferrer a 35 ans et n’est plus classé « que » 39e mondial. Mais on sait qu’il a très longtemps été dans le Top 10 et même dans le Top 5. Spécialiste de la terre battue, il a malgré tout déjà disputé deux quarts de finale à Wimbledon, en 2012 et 2013.

C’est la deuxième fois que Steve rencontre David et, la première fois, c’était déjà en Grand Chelem, à Roland Garros en … 2008, Ferrer s’étant imposé en trois petits sets.

L’Espagnol sera légèrement favori. Je ferai un direct commenté.

Court 1, 3e match de 14 heures

Kirsten Flipkens – Angelique Kerber

La numéro 1 mondiale est très très loin de jouer comme devrait le faire une leader internationale. mais elle sera malgré tout favorite de ce match face à une Kirsten Flipkens qui peut tout de même créer la surprise (relative) tant on sait qu’elle aime le jeu sur gazon.

Court 3, 3e match de 12h30

Yanina Wickmayer – Garbine Muguruza

Comme Kerber, Garbine Muguruza est loin de son meilleur niveau mais elle a tout de même été en huitièmes à Roland Garros et en demi à Birmingham. Elle s’est pris une raclée au deuxième tour de Eastbourne (6-1 6-0 par Strycova) mais sera quand même difficile à manoeuvrer sur ce gazon où elle a été en finale il y a deux ans.

L’Espagnole favorite mais victoire possible.

1 COMMENT

  1. Un immense bravo à Ruben!!! Le tennis, c’est magique… et l’âme humaine est pleine de secrets…

    Alors que je l’ai vu perdre en 2 sets il y a quelques semaines au 1er tour des qualifs à Halle (après avoir eu des balles de double break au premier set)… voilà que notre Ruben a gagné 5 matchs déjà à Wimbledon et est au 3ième tour…. J’en suis sans voix, et toute pleine d’admiration.

    J’avoue que lorsque Medvedev a égalisé à 2 sets partout et breaké dans le 5ième…. je ne croyais plus beaucoup à l’exploit… Femme de peu de foi! 🙂

    Come on Belgium… Le tournoi n’est pas fini!

LEAVE A REPLY