2019, bilan d’un premier trimestre mitigé (1)

0
1357

Premier bilan de l’année après 3 mois et alors que la terre va rebattre les cartes. Episode 1, les Dames.

Au niveau du classement, les joueuses belges s’en sortent plutôt bien avec deux montées intéressantes, celles d’Ysaline Bonacenture, de Greet Minnen.

En terme de résultats en tournoi, on saluera évidemment la victoire en simple à Doha d’Elise Mertens et ses deux succès brillants en double à Indian Wells et Miami. Elise est un peu inconstante cette saison (pour le top niveau s’entend – sa défaite face à Kanepi à Charleston en témoigne) mais elle a les atouts pour réaliser un (nouveau) gros truc en Grand Chelem. Si elle est 17e au classement WTA, elle est 13e à la Race.

Alison Van Uytvanck a elle aussi remporté un tournoi, celui de Budapest. Elle manque elle aussi de constance mais son jeu atypique lui permet de régulièrement se rappeler au souvenir de tous. Elle aussi nous offrira encore en 2019 de belles semaines.

A 33 ans, Kirsten Flipkens est toujours bien accrochée au Top 100 (elle est à nouveau au 3e tour à Monterrey) et retrouvera l’herbe avec plaisir dans quelques mois.

Une mention spéciale, je l’ai déjà dit, à Ysaline Bonaventure, qui a déjà joué 25 matches et en a remporté 17. Elle s’est qualifiée à Melbourne, à Saint Pétersburg, à Budapest, à Acapulco et plus récemment à Indian Wells. Classée 123e mondiale, ce sera sans doute encore trop juste pour se hisser directement dans le tableau final de Roland Garros mais, pour Wimbledon, c’est tout à fait envisageable.

Yanina Wickmayer a assez mal commencé sa saison mais a retrouvé des couleurs à Shrewsbury, un 60.000 dont elle a été finaliste. Elle s’est également qualifiée à Miami où elle passé un tour avant de prendre un set à la numéro 1 mondiale.

Greet Minnen occupe quant à elle son meilleur classement (211) et se débrouille très bien dans les tournois ITF. Nul doute qu’elle terminera la saison dans le Top 150 ou tout près de ce classement. Greet est aussi 25e au classement ITF.

Kimberley Zimmermann n’est pas très loin de son meilleur classement (222) mais après un bon début de saison, elle vient d’enchaîner quatre défaites au premier tour. Il ne fait aucun doute à mes yeux qu’elle retrouvera très vite une spirale positive.

Maryna Zanevska est quant à elle toujours autour de la 220eme place, malgré de bons résultats dans des ITF assez bien dotés. Elle manque elle aussi de constance et son meilleur classement (105 en août 2017) semble très loin.

Marie Benoît a signé une belle demi au 25.000 d’Altenkirchen mais sa récente tournée sur-américaine a aussi mal fonctionné que pour Zimmermann, avec trois défaites d’entrée.

Helene Scholsen a joué 14 matches et en a gagné 8. Elle est 393e alors que son meilleur classement reste la 350e place obtenue en novembre de l’an dernier.

Un mot, encore, de Lara Salden (photo, à gauche). A 20 ans, elle est 6eme au classement ITF et vient d’atteindre pour la première fois la finale d’un 25.000 dollars.

Bref, donc, on peut parler d’un bilan plutôt bon (deux victoires en tournoi en simple!) en général mais qui est évidemment éclipsé en partie par la très décevante défaite de l’équipe nationale en Fed Cup. Nul doute que les joueuses auront à coeur de montrer à Courtrai qu’il s’agissait juste d’un week-end sans…

Je m’en voudrais aussi de ne pas rappeler la fin de carrière de An-Sophie Mestach qui a annoncé en début d’année son intention de rejoindre la police. Ancienne numéro 1 mondiale en juniores, An-Sophie a également été Top 100 en simple et Top 70 en double chez les séniors. Elle n’aura malheureusement pas réussi à reproduire chez les ‘grands’, ses excellentes perfs de juniores. Mais elle n’est pas la seule dans le cas…

Autre fin de carrière également pour Tamaryn Hendler qui s’est mariée en décembre 2018. Pour ceux qui l’auraient oublié, Tamaryn a été 5e mondiale en juniores et Top 200 en séniors, tant en simple qu’en double.

Ci-dessous, les joueuses belges classées à la WTA et encore en activité. Le premier nombre est le classement du 1er avril, le deuxième celui du 3 décembre 2018.

Elise Mertens 17 – 12

Alison Van Uytvanck 52 – 50

Kirsten Flipkens 58 – 48

Ysaline Bonaventure 123 – 146

Yanina Wickmayer 129 – 123

Greet Minnen 211 – 284

Kimberley Zimmermann 226 – 246

Maryna Zanevska 227 – 220

Marie Benoit 264 – 278

Helene Scholsen 393 – 358

Lara Salden 594 – 543

Pour suivre: le bilan masculin de ce premier trimestre.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY